Le PJD craint l’utilisation de l’argent de la drogue dans les élections

Le PJD craint l’utilisation de l’argent de la drogue dans les élections

La guerre entre le PAM et le PJD n'en finit pas. Le parti de la lampe porte des accusations graves contre le parti de Mustapha Bakkoury.

Par

A l’approche des élections, le PJD semble passer à l’offensive vis-à-vis de ses adversaires. Lors d’une réunion de son secrétariat général qui s’est tenue samedi 27 juin, les membres du parti de Benkirane ont alerté contre « la propagation de certains discours visant à attiser la haine entre les Marocains« . « Nous avons constaté que des discours du PAM comportaient ce genre de procédé. C’est pour cela que nous avons voulu tirer la sonnette d’alarme. Nos remarques ne sont pas dirigés vers un parti déterminé », nous explique Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du PJD.

Le PJD accuse quand même le PAM d’utiliser le sujet de la drogue et de la culture du cannabis pour s’attirer des voix aux élections, mais aussi d’utiliser l’argent de la drogue dans les campagnes électorales. « La relation entre la drogue, plus précisément la culture du cannabis et la politique existe. Il y’a même des députés du PAM qui considèrent que cet argent n’est pas illégal», nous confie Hamieddine avant d’ajouter que « l’implication de la drogue dans la politique nuit malheureusement au principe d’égalité et d’équité entre les partis politiques ».

« Les accusations du PJD sont électoralistes »

En réaction à ces propos du PJD, le député du PAM Mehdi Bensaid estime que les accusations des membres du parti de la lampe sont électoralistes et populistes. « Le PJD est entrain de perdre du terrain et utilise des sujets polémiques pour récupérer son électorat », constate Bensaid. Sur la question de la drogue le député pamiste est clair : « si notre parti souhaite légaliser le cannabis, c’est pour combattre les trafiquants de drogue et mettre un cadre juridique permettant à l’Etat de l’acheter, de chez les cultivateurs, pour le transformer en médicaments ».

Sur les visites récentes du PAM aux cultivateurs du cannabis, Bensaid explique que cela est normal dans la mesure où des membres de son parti ont déjà effectué des visites en 2013 et en 2014 pour leur parler du projet de loi pour la légalisation du cannabis.

article suivant

Affaire Adil El Miloudi : Chada TV sanctionnée par le CSCA

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.