Langue amazighe: le travail du gouvernement soumis au cabinet royal

Le ministre de la Culture a annoncé que les lois organiques sur la langue amazighe devrait être adoptées lors du deuxième semestre de l’année 2015.

Par

Mohamed Amine Sbihi, Crédit : Yassine Toumi

Lors de la séance des questions orales tenues à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Culture, Amine Sbihi, a affirmé que la loi-organique relative à la langue amazighe devrait être adoptée avant la fin de l’année 2015.  Le ministre a affirmé que trois projets ont été menés par son département afin de finaliser le texte.

Lire aussi: Identité. En avant l’Amazigh !

Tout d’abord, un rapport sectoriel sur le champ linguistique et culturel national faisant le bilan d’études réalisées par un parterre d’experts a été réalisé par le ministère de la Culture. Le département de Mohamed Amine Sbihi a également conçu un document «  introductif » relatif à la mise en place du Conseil national des langues et de la culture marocaine, une institution prévue par l’article 5 de la Constitution.  Le texte détaille les objectifs du Conseil, ses missions ainsi que son mode de gestion. Enfin, le ministère a également réalisé un projet de Charte nationale de la culture, qui détaille les principes et le référentiel gouvernant le champ culturel et linguistique.

Lire aussi: Cause amazighe. Les associations réclament plus à l’Etat

Ces trois projets ont, selon le ministre de la Culture, été présentés au mois de décembre 2013 au Chef du gouvernement qui les a approuvés. Ils ont ensuite été soumis au cabinet royal dont les membres ont organisé plusieurs rencontres avec Mohamed Amine Sbihi.

Lire aussi: Amazighs. l’union, source de dissensions

 

article suivant

Othman El Ferdaous au chevet des salles de cinéma