Tournée africaine: Dix accords signés entre le Maroc et la Côte d’Ivoire

Les accords signés entre le Maroc et la Côte d’Ivoire portent sur les domaines de la banque et des finances, des infrastructures et des médias. 

Par

Crédit : MAP

A l’occasion de la visite du roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire dix accords ont été paraphés entre le Maroc et le pays d’Afrique de l’Ouest. Ces accords, signés le 2 et 3 juin portent sur divers domaines comme le secteur bancaire, l’infrastructure ou encore les médias. Tour d’horizon des nouvelles conventions signées par le royaume avec la Cote d’Ivoire qui constitue la troisième étape de la tournée royale en Afrique.

Banque et Finance

Dans le domaine bancaire, une convention de cession des parts de l’Etat ivoirien dans la Société Ivoirienne de Banque (SIB) à  Attijariwafa Bank (contrat d’acquisition).  Selon cet accord, 39% des parts de l’Etat ivoirien dans la SIB revient au groupe marocain. Cependant Attijariwafa ne conservera que 24% des parts sur les 39% acquis : le groupe marocain s’engage en effet  à introduire 12%  à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et à en céder 3% au personnel de la banque au bout de deux ans.

Ainsi,  Attijariwafa qui détenait déjà 51% du capital de la SIB depuis 2009, détiendra désormais 75% des parts dans le capital de l’institution bancaire ivoirienne.

La visite du roi a été également l’occasion des parapher un protocole d’accord entre Casablanca finance city authority (CFCA) et le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire. On notera que les détails de cet accord n’ont pas été divulgués.

Projet d’infrastructures

Une convention relative à la réalisation d’un point de débarquement aménagé de pêche artisanale dans la ville de Grand-Lahou en Côte d’Ivoire a également été signée le 2 juin. Le roi a lancé dans ce cadre des travaux de réalisation du projet d’un montant estimé à 20 millions de dirhams. Ce projet est financé par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable à hauteur de 13 millions de dirhams et le département de la Pêche maritime à 7 millions de dirhams. Il  vise à encourager l’amélioration des conditions de travail des pêcheurs locaux.

Le souverain a également lancé, à Abidjan, des travaux de construction d’un complexe  de formation professionnelle dans les métiers du bâtiment et des travaux  publics, et de l’hôtellerie et restauration, pour un montant global de 55  millions de dirhams. La maîtrise d’ouvrage est assurée par la Fondation Mohammed VI pour le  développement durable, alors que l’assistance technique et la formation seront confiées à l’Office de la formation professionnelle de la promotion du travail (OFPPT). Le complexe devrait ouvrir ses portes en octobre 2016.

Medi 1 va émettre en Côte d’ivoire

Il a été également signé lors de la visite du souverain une convention portant autorisation d’émission en modulation de fréquence à Radio Méditerranée Internationale (Medi 1) en Côte d’Ivoire entre la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA).

L’OCP a de son côté signé deux protocoles d’accord, l’un avec l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) de Côte d’Ivoire et l’autre avec le Conseil du Café-Cacao de Côte d’Ivoire.

 1,7 milliard de dirhams pour la baie de Cocody

Quatre accords supplémentaires ont été signés le 3 juin à l’occasion de la présentation du projet de valorisation de la baie de Cocody.  Cette « valorisation », dont le cout est estimé à 1,7 milliard de dirhams,  devrait être assurée par l’entreprise publique Marchica Med.  Le premier accord a d’ailleurs été signé par le président du directoire de l’entreprise, Said Zarrou, et le ministre ivoirien des Infrastructures économiques. Cette convention est un « accord-cadre d’assistance à Maîtrise d’Ouvrage relatif au projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody » selon l’agence de presse MAP.

La deuxième convention signée devant Mohammed VI et Alassane Ouattara est un contrat portant sur « le montage du financement du projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody ». Cet accord a été paraphé par le PDG du groupe Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani, et par  la ministre auprès du Premier ministre, chargée de l’Economie et des Finances, Nialé Kaba. Ces deux personnes ont également signés un accord portant sur le financement « prioritaire » du projet de valorisation de la baie de Cocody.

Enfin, une convention de partenariat entre le bureau d’études Conseil Ingénierie et Développement (CID) et le bureau national d’études techniques et développement (BNETD) a été signée par Moncef Ziani, directeur général du CID et Pascal Kra Koffi, directeur général du BNETD.

Pour rappel, le roi et le chef d’Etat ivoirien s’étaient déjà rencontrés  en janvier dernier lors de la visite d’Alassane Ouattara au Maroc. La visite avait été marquée par la signature d’accords renforçant les liens politiques et économiques entre le royaume et la Côte d’Ivoire. Le pays d’Afrique de l’Ouest bénéficiait, en 2013, d’un quart des investissements marocains à l’étranger.

Lire aussi: Quels sont les enjeux de la tournée royale en Afrique?

 

 

 

 

 

 

 

article suivant

PLF et nomination d’ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI