Mustapha El Khalfi veut une législation commune pour le cinéma et la presse

Le nouveau Code de la presse devrait être présenté prochainement au Parlement selon le ministre de la Communication. Mustapha El Khalfi a également annoncé la mise en place de subventions pour la presse numérique.

Par

Mustapha El Khalfi
Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement. Crédit : AFP

Un Code de la presse imminent ? L’espoir de voir une nouvelle version du texte, qui n’a pas été mis à jour depuis 2002, a ressurgi suite à une intervention du ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, au parlement. Le ministre, qui participait à une journée d’étude sur les nouveaux médias, a annoncé qu’un texte régissant à la fois le cinéma et les presses écrite et électronique est actuellement au secrétariat général du gouvernement, en attente d’un examen par les deux chambres du parlement.

Des subventions pour la presse numérique

Ce nouveau code devrait s’accompagner de plusieurs mesures parmi lesquelles figure la mise en place de subventions destinés à la presse électronique. Ainsi, le ministre a annoncé qu’à compter du mois de juin, les supports électroniques existant depuis plus de deux ans, bénéficiant du statut d’entreprise et employant des journalistes enregistrés pourront demander des subventions à l’État. Mustapha El Khalfi n’a pas mentionné le montant de ces aides lors de son intervention.

Le ministre s’est également livré à une analyse de la presse électronique marocaine. Pour Mustapha El Khalfi, le développement de ces supports est primordial car le Maroc compte désormais plus de 10 millions d’internautes et permet l’avancée du plan Maroc Numeric. L’ancien directeur de la publication d’Attajdid a également tenu à pointer ce qui, selon lui, constitue les handicaps de la presse numérique : « il  faut plus de liberté, de crédibilité, et de subvention ». Enfin le ministre a indiqué que la presse en ligne est également marquée par des « atteintes à la vie privée, à l’image de la femme » et se fait le relai de « la violence » et du « terrorisme ».

Lire aussi : Pour El Khalfi, les journalistes marocains doivent apprendre la déontologie aux Etats-Unis

article suivant

118 établissements scolaires fermés pour contamination au Covid-19, et 413 élèves positifs depuis la rentrée