Salle pleine et très bonne réception de "Much loved" à Cannes

Selon le réalisateur marocain Nabil Ayouch, Much loved a interpelé le public cannois et a pu créer le débat au festival de Cannes.

Par

Le réalisateur Nabil Ayouch en compagnie de ses deux acteurs dans le film "Much Loved".

La projection du film Much loved de Nabil Ayouch au Festival de Cannes a eu lieu le mardi 19 mai. Ce film, qui était programmé dans la catégorie Quinzaine des réalisateurs, a visiblement conquis le public cannois ainsi que les professionnels du cinéma qui étaient venus nombreux pour cette projection.

festival de cannes nabil ayouch

« La salle était pleine et les personnes qui étaient présentes ont bien reçu le message de Much loved », nous confie le cinéaste Nabil Ayouch. Et d’ajouter que « le débat qui a suivi la projection était très intéressant. Tout le monde a reconnu l’importance de parler de ce sujet (la prostitution, ndlr) dans la mesure où cela concerne toutes les sociétés. Ce film parle aussi aux Occidentaux ».

quinzaine nabil ayouch

Pour la journaliste tunisienne Kaouthar Hkiri, qui était présente à cette projection, « ce beau film aborde de manière subtile une réalité qui est un tabou dans nos sociétés ». Selon celle-ci, Much loved « rejoint plus le cinéma documentaire que la fiction, tellement c’est réaliste, [et] risque de déranger beaucoup de monde ».

Much loved raconte le quotidien de quatre prostituées. Randa, Noha, Soukaina et Hlima vivent à Marrakech d’amours tarifées. Les chairs se montrent, les corps s’exhibent, l’argent circule aux rythmes des plaisirs et des humiliations subies. Les quatre amies tiennent à surmonter ensemble cette violence.

 

article suivant

Des vols de rapatriement pour les Marocains coincés en France, en Espagne et en Turquie