Nabil Ayouch: « Il faut essayer de comprendre les prostituées »

Nabil Ayouch: «Il faut essayer de comprendre les prostituées»

Nabil Ayouch se confie à Telquel.ma sur son nouveau film, Much Loved, qui suit le quotidien de quatre prostituées, et qui a été sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes.

Par et

Le cinéaste Nabil Ayouch. Crédit : Yassine Toumi

S’il parle de prostitution, le prochain film de Nabil Ayouch est aussi une manière pour le réalisateur d’aborder la société dans son ensemble :

Much Loved est [présenté comme] une chronique qui raconte la vie de quatre prostituées qui vivent à Marrakech, leur rapport à une société qui les juge et les condamne sans les connaître, à leur famille, à l’hypocrisie.

Pour cette œuvre, le réalisateur marocain a rencontré entre 200 et 300 jeunes femmes qui sont, ou ont été, des prostituées. « La prostitution est autour de nous et au lieu de refuser de la voir, il faut essayer de comprendre comment des femmes qui ont eu un parcours difficile ont pu en arriver là », explique le cinéaste.

Alors qu’il est encore au montage, Much Loved a été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes :

Pour un réalisateur qui a vu des personnes comme Godard et Scorsese débuter dans cette catégorie, je ne vous cache pas que c’est un bonheur. Un rêve qui se réalise. 

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.