Petits arrangements et bigoterie autour du sexe halal

Petits arrangements et bigoterie autour du sexe halal

Sur les huit pays les plus adeptes de sites pornographiques, six sont musulmans.

Par

In the harem de Tornai - Crédit : Tornai / Wikimedia

La consultation de contenu classé X dans les pays musulmans est très importante. Selon des données publiées par Google, et reprises par Courrier international, sur les huit pays les plus adeptes de sites pornographiques, six sont musulmans. Le Maroc n’est pas en reste, à la 5e place derrière le Pakistan, l’Égypte, le Vietnam et l’Iran. En revanche, grâce aux données du site PornHub, le YouTube du sexe, on apprend que les visites sur ces plateformes sont courtes dans les pays musulmans. C’est même l’Irak qui remporte la palme de la rapidité avec 5 min 30 s quand les Chinois y restent en moyenne 14 min 34 s. Les Marocains quant à eux, y passent en moyenne 8 minutes avant de retourner à leurs occupations.

Le Maroc dans le top 4 des recherches pour « video sex gay »

L’outil Google Trends permet également de constater que la consommation de vidéos pornographiques, notamment au Maroc, n’est pas uniquement charia compliant. Ainsi, la requête « video sex gay » est essentiellement envoyée sur le moteur de recherche depuis le Vietnam et l’Indonésie, mais viennent ensuite l’Algérie et le Maroc.

Cependant, en terme de sexe halal, le Maroc peut compter sur un ambassadeur de choix. Abdelaziz Aouragh est un entrepreneur néerlandais d’origine marocaine. En 2010, il a lancé El-Asira, l’un des premiers sex-shops halal en ligne. Soucieux que son commerce soit conforme avec sa religion, l’entrepreneur s’est tourné vers un imam, qui s’est à son tour adressé à un cheik saoudien. Verdict : l’islam autorise ce type d’activité, tant que les produits sont halal et qu’ils sont destinés à améliorer les relations sexuelles du couple marié. Il existe même une fatwa à ce propos.

Lire aussi : Un rappeur marocain interpellé par la police pour avoir diffusé une sextape

article suivant

Crise à la RAM : L'accord suspendu au référendum des pilotes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.