Hiba Press poursuivi pour diffamation et allégations infondées

Après le quotidien Akhbar Alyaoum, c'est au tour du site d'information Hiba Press d'être poursuivi par les autorités.

Par

Page d'accueil du site Hiba Press

Cette fois, ce n’est pas directement le ministère de l’Intérieur, mais son représentant pour la région Marrakech-Tensift El Haouz, le wali Abdessalam Bikrat, qui a engagé des poursuites judiciaires contre un média. Après les poursuites engagées par l’Intérieur mercredi 22 avril contre Akhbar Al Yaoum, c’est donc le deuxième média poursuivi par l’Intérieur en moins d’une semaine.

Le communiqué de la wilaya ne précise pas quel article est incriminé, mais il affirme que « le site web Hiba Presse a diffusé le vendredi 24 avril courant de fausses informations et des allégations infondées », ajoutant que ces publications ont été faites « dans le dessein de diffamer et porter atteinte à la réputation des responsables de l’administration territoriale de la wilaya de Marrakech-Tensift El Haouz ».

Lire aussi : Une appli surveille la liberté de la presse au Maroc

article suivant

Bouygues et Thalès, derniers candidats au mégaprojet de surveillance de Casablanca