Face au hooliganisme, la FRMF prend des mesures

Suite aux incidents qui émaillent les rencontres de football au Maroc, la Fédération marocaine de football veut exiger un responsable de sécurité pour chaque club la saison prochaine.

Par

Photo archive d'illustration Crédit : DR

S’il y a bien un phénomène qui ternit l’image du football marocain, c’est l’ampleur des actes de hooliganisme pendant et après les rencontres. Le sport national fait face depuis quelques mois à une recrudescence des actes de vandalisme et de violence dans le cadre des matchs de la Botola. Le Maroc, qui espère être organisateur d’évènements footballistiques internationaux, prend le problème au sérieux.

Ainsi, selon le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia du mardi 24 février, la FRMF a décidé de mettre en place des mesures pour l’année prochaine. La Fédération devrait donc exiger à partir de la prochaine saison de football (2015-2016) un responsable de la sécurité qualifié pour chaque club de première et deuxième division. L’intéressé devra avoir une longue expérience dans  le domaine. En plus d’assurer ce responsable sécuritaire, il doit également servir d’intermédiaire pour les autorités locales pendant l’organisation des matchs et participer à l’organisation de la sécurité avec les forces de l’ordre aux alentours des stades de football.

Rétrograder un club en division inférieure

Le cahier des charges de la FMRF prévoit de lourdes sanctions à l’encontre des clubs en cas de non-respect des règles. Elles vont d’une amende de 25 000 dirhams pour les clubs de première divisions et de 10 000 dirhams pour les clubs de deuxième division à  la rétrogradation du club en division inférieure.

Fin janvier, la rencontre opposant le Hassania d’Agadir (Husa) et le Kawkab de Marrakech (KACM) été perturbée par des supporteurs du Husa. Après la rencontre, environ une trentaine d’entre eux ont jeté des pierres, blessant 24 éléments des forces de l’ordre. 10 voitures et cinq autobus ont été endommagés.

Déjà au début de l’année 2015, un groupe d’ultras du Wydad de Casablanca, les Winners (une frange de supporteurs du Wydad), avait fait l’objet d’attaques dans le stade de la part de supporteurs de l’Olympique de Khouribga (OCK). Celles-ci s’étaient déroulées dans le stade de l’OCK mais également en dehors, en marge d’une rencontre entre les deux clubs.

Un peu plus tôt, en octobre 2014, 19 supporteurs des FAR de Rabat s’étaient introduits sur la pelouse et s’étaient attaqués aux forces de l’ordre, à l’occasion du match opposant les FAR de Rabat au Difaa El Jadida qui s’est tenu au stade du Fath à Rabat. Un geste qui leur a valu des condamnations allant de deux à six mois de prison ferme.

article suivant

La polémique autour du collaborateur violent de Macron enfle

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.