Campagne de régularisation: les titres de séjour renouvelés en 2015

Campagne de régularisation: les titres de séjour renouvelés en 2015

Les migrants qui ont bénéficié de la campagne exceptionnelle de régularisation en 2014 verront leur titre de séjour «automatiquement» reconduit en 2015.

Par

Des immigrés font la queue devant le siège de la préfecture de Rabat, le 2 janvier 2014.
Des migrants font la queue devant le siège de la préfecture de Rabat, le 2 janvier 2014. © AFP

Alors que la campagne exceptionnelle de régularisation des migrants est officiellement terminée, le gouvernement a décidé le renouvellement automatique des titres de séjour octroyés dans le cadre de l’opération, annonce ce mercredi 18 février le Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants (Gadem). Contacté par Telquel.ma, Anis Birou, ministre chargé des MRE et des affaires de la migration, confirme: « Les titres de séjour octroyés dans le cadre de la campagne seront tous renouvelés, sans qu’il soit besoin de présenter de nouveaux justificatifs».

Rappelons qu’au 31 décembre 2014, 27 130 demandes avaient été déposées, et près de 17 000 avaient été acceptées, selon les chiffres révélés par le ministre de l’Intérieur Charki Draiss le 9 février dernier. Celui-ci avait expliqué que l’administration a rendu une réponse positive dans 65 % des cas de manière générale, et dans 100 % des cas pour les femmes et les enfants. Ces populations plus fragiles sont donc assurées de voir leur autorisation de séjour reconduites en 2015.

Lire aussi: Le CNDH relève des défaillances dans la régularisation des migrants

« Le gouvernement semble revenir, progressivement, à la raison» commente Hicham Rachidi, secrétaire général  du Gadem, qui ajoute « on recule, puis on avance, puis on recule». Le militant fait allusion aux opérations de démantèlement des camps de migrants clandestins qui ont commencé le 9 février: le même jour, Charki Draiss annonçait lors de la conférence de presse servant de bilan à la campagne de régularisation que les autorités « ne toléreront plus à l’avenir la constitution de camps illégaux de candidats à l’immigration »

Plus de 1 200 personnes qui vivaient dans des camps près de Nador ont été arrêtées, certaines blessées, et sont maintenant détenues dans plusieurs centres de rétention provisoire improvisés, selon le Gadem qui a publié une carte de ces centres, disséminés dans tout le Maroc (voir ci-dessous). L’association craint des « rapatriements collectifs dans les pays d’origine».

La carte des lieux de rétention des migrants établie par le Gadem.

La carte des lieux de rétention des migrants établie par le Gadem. Crédit:

article suivant

Le texte adopté par la Chambre des représentants

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.