Sanctions de la CAF : le Maroc va recourir au Tribunal arbitral du sport

La FRFM va saisir le Tribunal arbitral du sport pour contester les sanctions de la CAF. Le Maroc va également saisir la Chambre de commerce international pour ce qui est des sanctions financières.

Par

Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Crédit: AFP

Le Maroc a décidé de réagir suite aux sanctions décidées à son encontre par la CAF (Confédération africaine de football) en saisissant le Tribunal arbitral du sport (TAS). C’est ce qu’a annoncé  Mohamed Makrouf, le porte-parole de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) à la chaîne d’information France 24, le lundi 16 février.

Le TAS est une institution indépendante basée à Lausanne en Suisse et spécialisée dans la résolution des litiges dans le domaine du sport par le  biais de l’arbitrage et de la médiation.

Pour ce qui est des sanctions financières, (amende d’un million de dollars et 8,05 million d’euros en réparation des préjudices), la FRMF compte saisir la cour arbitrale de la Chambre de commerce international selon Média 24. L’institution basée en France et spécialisée dans le règlement de litiges commerciaux, permet aux parties de confier la résolution d’un différend à un ou plusieurs arbitres indépendants et impartiaux qu’elles choisissent . « Le recours à l’arbitrage permet de soustraire le litige aux tribunaux, évitant ainsi les délais et lourdeurs du contentieux », lit-on sur le site de la Chambre de commerce international.

« Prendre toutes les dispositions nécessaires » 

Pour rappel, la CAF a décidé de suspendre l’équipe nationale marocaine pour les éditions 2017 et 2019 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) suite au désistement du Maroc dans l’organisation de la CAN 2015. La CAF a également condamné le royaume au paiement d’une amende « règlementaire  » d’un million de dollars (9,48 million de dirhams) ainsi qu’au règlement de «  la somme de 8,05 million d’euros [87,3 millions de dirhams] en réparation de l’ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu ».

Suite à cette suspension, Faouzi Lekjaa, le président de la FRMF, s’était engagé « à prendre toutes les dispositions et mesures nécessaires pour faire prévaloir les droits et intérêts du football marocain ».

article suivant

Deux réseaux de trafic de migrants mineurs marocains démantelés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.