Une présentatrice TV saoudienne hilare devant la misogynie de son invité

Une présentatrice TV saoudienne hilare devant la misogynie de son invité

Heureusement pour l'historien saoudien Saleh Al-Saadoun que le ridicule ne tue pas. Ses propos ont juste provoqué le fou rire de la journaliste qui l'interviewait sur la chaîne Rotana Khalijia.

Par

Débattant de l’interdiction pour les femmes de conduire en Arabie saoudite sur le plateau de télévision de l’émission « Ettijahat » sur la chaîne Rotana Khalijia, l’historien Saleh Al-Saadoun en est venu à l’expliquer par le fait que si leur voiture tombait en panne, les conductrices pouvaient faire de mauvaises rencontres et être violées. Et quand la journaliste Nadine Al Badeir a évoqué les pays dans lesquels les femmes conduisent, il a répondu que les étrangères se fichaient de se faire violer au bord de la route.

Quitte à pousser l’historien au bout de sa pensée, la journaliste a rétorqué que le chauffeur d’une Saoudienne pouvait aussi bien la violer. Réponse ahurissante du savant : il suffit d’engager des femmes chauffeurs étrangères ! (vidéo en arabe sous-titrée en anglais).

article suivant

Abdelmadjid Tebboune est le vainqueur des élections présidentielles

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.