Fouad Filali épinglé dans le scandale SwissLeaks

L’ancien gendre d’Hassan II aurait été lié à des comptes dans lesquels se trouvaient jusqu'à 16,6 millions d'euros chez HSBC Private Bank, selon le quotidien français Le Monde.

Par

HSBC Private Bank à Genève.
HSBC Private Bank à Genève. Crédit: AFP / Fabrice Coffrini

Apres Mohammed VI, Moulay Rachid et Lalla Meryem, c’est au tour de l’ex-mari de la fille aînée d’Hassan II, Fouad Filali, d’être la cible des SwissLeaks.  L’ancien dirigeant de l’ONA (future SNI) apparaît dans les listings de la banque HSBC Private Bank à Genève entre l’automne 2006 et le 31 mars 2007. Il aurait été « lié à plusieurs entités légales dispersées en de multiples paradis fiscaux« , selon le journal français Le Monde, et qui possédaient des comptes dans lesquels se trouvaient jusqu’à 16,6 millions d’euros.

La principale entité, Ameriga Foundation, est basée au Liechtenstein et était dotée de 11,3 milliards d’euros à la fin de l’année 2006, selon le quotidien. L’ex gendre du roi était également lié à deux autres « entités », Phaedra Entrepises et Ctesiphon SA, basées respectivement aux Iles Vierges Britanniques et en Suisse. Contacté par Le Monde, Fouad Filali a nié : « Je n’ai aucun compte ouvert à la HSBC ».

Lire aussi : Maroc : que retenir de l’enquête SwissLeaks ?

Pour rappel, les informations concernant Fouad Filali s’inscrivent dans le cadre des révélations de SwissLeaks, une enquête menée à l’international par une centaine de journalistes sur les comptes en banque de la HSBC Private Bank de Genève. Cette enquête a notamment révélé que le roi co-détenait, avec son secrétaire particulier Mounir Majidi,  un compte doté de 7,9 millions d’euros dans cette même banque. Les avocats de ce dernier et de la famille royale ont cependant indiqué au Monde que « toute ouverture de compte bancaire à l’étranger s’est faite dans le strict respect de la réglementation en vigueur au Maroc ».

Lire aussi : SwissLeaks : « La stratégie des autorités marocaines pour nous dissuader n’est pas efficace »

article suivant

Une proposition de loi du PPS pour améliorer la situation des diplômés chômeurs en 2019

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.