Drame de Bourgogne: le verdict connu le 2 février

L’affaire Bourgogne devrait connaître son épilogue le 2 février prochain avec le prononcé du verdict. Le procureur a requis des peines allant de 3 mois à 5 ans pour les inculpés.

Par

Crédit : Yassine Toumi

La dernière audience du procès de l’affaire Bourgogne s’est tenue lundi 17 janvier. Le verdict du procès devrait être prononcé le 2 février prochain. « Le juge a mis le jugement en délibéré et a annoncé le verdict pour le 2 février prochain », indique à Telquel.ma Maître Messaoud Leghlimi, l’avocat de Mohamed Nazih, l’ingénieur en génie civil inculpé dans l’affaire.

Cette dernière audience était consacrée à la réplique du procureur du roi aux plaidoiries des avocats de la défense. Comme il l’avait déjà mentionné lors de sa plaidoirie, le procureur du roi a défendu une nouvelle fois les victimes du drame et a requis « une peine allant de 3 mois à 5 ans de prison pour les inculpés conformément aux articles 129, 432 et 433 du Code pénal marocain », explique Me Messaoud Leghlimi. En effet, l’article 432 du Code pénal marocain stipule que « quiconque, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou inobservation des règlements, commet involontairement un homicide ou en est involontairement la cause est puni de l’emprisonnement de trois mois à cinq ans et d’une amende de 250 à 1 000 dirhams ».

Pour rappel, le 11 juillet 2014, trois immeubles se sont effondrés dans le quartier Bourgogne, à Casablanca, faisant 23 morts et 54 blessés. Dix personnes sont mises en cause dans cette affaire. Elles sont inculpées d’« homicide involontaire », de « non-respect des lois en vigueur sur la construction » mais aussi de « corruption » et de « falsification de documents administratifs ».

article suivant

L'aéroport de Tétouan va se doter d'une nouvelle piste