Charlie Hebdo: El Khalfi met en garde contre «l'islamophobie»

Le gouvernement a mis en garde jeudi 8 janvier contre l'islamophobie au lendemain de l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo à Paris.

Par

Mustapha el Khalfi lors du point presse après le conseil de gouvernement.
Mustapha El Khalfi. Crédit: AFP

Eviter « l’amalgame entre islam et terrorisme » est une « responsabilité collective » et il faut barrer la route « à ce qui peut nourrir le sentiment d’islamophobie« , a déclaré le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi dans la soirée de  jeudi 8 janvier, au lendemain de l’attentat terroriste contre le siège du journal « Charlie Hebdo » à Paris, qui a fait 12 morts, dont plusieurs caricaturistes, des journalistes et deux policiers.

Lors d’un point de presse au sortir du Conseil de gouvernement, Mustapha el Khalfi s’est félicité de « la position de la France » qui refuse « l’amalgame entre l’islam et le terrorisme » tout en condamnant « une attaque terroriste » et un « acte criminel« . « L’islam est une religion de paix et non de crime et de vengeance« , a poursuivi Mustapha el Khalfi, rappelant que de nombreux Marocains résident en Europe : 1,3 million de ressortissants en France et quatre millions au total en Europe.

Plus tôt dans la journée, le roi Mohammed VI a présenté ses condoléances au président français François Hollande et lui a exprimé sa solidarité. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, quant à lui, dans un communiqué adressé au Premier ministre français Manuel Valls, s’est dit « indigné » par tout acte criminel ou terroriste visant les citoyens français,  et a dénoncé « cette attaque atroce ».

article suivant

Jair Bolsonaro contracte le coronavirus, les États-Unis divorcent de l’OMS