Le cinéma Colisée à Marrakech maintient la projection d'Exodus malgré la censure

Mounia Layadi Benkirane, exploitante du cinéma Colisée à Marrakech et distributrice d'Exodus explique pourquoi elle refuse de déprogrammer le film.

Par

Sur le territoire marocain, le cinéma Le Colisée à Marrakech est encore le seul à projeter Exodus : Gods and Kings –qui raconte la fuite hors d’Egypte de Moïse- malgré l’interdiction exprimée oralement par le Centre cinématographique marocain (CCM). Les exploitants de salles devant projeter le dernier film de Ridley Scott ont en effet reçu un appel entre le 24 et le 25 décembre afin de déprogrammer le film à la dernière minute. Mounia Layadi Benkirane, exploitante du cinéma Le Colisée à Marrakech et distributrice de ce film également, a répondu à nos questions.

Vous êtes l’exploitante du seul cinéma au Maroc à projeter encore Exodus

Mounia Layadi Benkirane  : Comme toutes les salles marocaines, j’ai reçu un appel téléphonique me demandant de déprogrammer le film Exodus. Mais un appel téléphonique n’engage personne. J’ai un visa d’exploitation donc je suis dans la légalité absolue, j’ai le droit de diffuser ce film. En même temps, je ne peux pas déprogrammer un film à la dernière minute par respect pour mon public : on ne va pas demander aux gens de sortir de la salle sans raison officielle. J’attends donc que l’on m’envoie un courrier officiel, et là je pourrais me plier à cette décision.

Que pensez-vous de la censure de ce film dans les salles marocaines ?

Si cette censure devient effective, je serais vraiment triste de voir qu’on puisse encore interdire la sortie d’un film au Maroc en 2015. Les Dix commandements, qui racontait de même la vie d’un prophète, est sorti en 1956 dans toutes les salles de cinéma marocaines, et cela n’a choqué personne. En plus, depuis que le film est projeté au cinéma Le Colisée (depuis mercredi 24 décembre), il n’y a eu aucune réaction négative de la part du public.

Comment expliquez-vous que le film ait obtenu un visa d’exploitation puis a été retiré à la dernière minute ?

Je ne comprends pas du tout. Je sais qu’il y a des personnes au sein du CCM qui défendent la sortie de ce film, parmi eux Sarim Fassi Fihri (le directeur du CCM, ndlr) qui tient à ce qu’Exodus sorte dans les salles. Peut-être que les appels des gens du CCM sont survenus trop vite et qu’ils étaient maladroits. Beaucoup de gens ont été intimidés et ont cédé à l’auto-censure.

article suivant

Mohammed VI en visite officielle au Soudan en octobre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.