L’AMDH boycotte le Forum mondial des droits de l’Homme

L’AMDH a décidé de boycotter la deuxième édition du Forum mondial des droits l’Homme qui se tiendra du 27 au 30 novembre 2014 à Marrakech.

Par

Une manifestation de l'AMDH
Une manifestation de l'AMDH à Rabat. Crédit: DR

Dans un communiqué publié le samedi 15 novembre, le bureau central de l’association marocaine des droits humains (AMDH) a fait savoir qu’il n’allait pas participer au Forum mondial des droits de l’Homme (FMDH) prévu pour la fin du mois de novembre.

«  Il est inconcevable que l’AMDH se rende à ce forum dans la mesure où la répression exercée sur l’association ne s’est pas arrêtée », nous explique Khadija Ryadi, membre de l’AMDH. D’autres raisons ont conduit cette association à boycotter le FMDH.

Lire aussi :  AMDH : plus de 40 activités interdites

« A quelques jours de cet évènement, nous constatons une certaine opacité concernant sa préparation, nous recevons des mails de personnes qui n’ont rien à voir avec le CNDH ou la délégation interministérielle des droits de l’Homme, censés être les organisateurs du Forum », explique Ryadi. De même, elle précise que «  l’État n’a pas pris en considération nos recommandations, notamment sur les libertés qui ne sont pas respectées ».

A noter que l’AMDH fait actuellement objet de plusieurs interdictions concernant ses rassemblements et ses conférences. Un sit-in a été organisé par l’ONG ce dimanche 16 novembre afin de dénoncer « les interventions répétées du ministère de l’intérieur  ».

Lire aussi : L’AMDH porte plainte contre le ministre de l’Intérieur

A noter que d’autres associations boycottent également le FMDH. Parmi celles-ci, figure l’association pour la taxation des transactions pour l’aide des citoyens au Maroc (Attac Maroc). Dans son communiqué, elle estime que « le Maroc qui organise ce forum n’a de cesse d’interdire des activités d’associations  ». Par ailleurs, elle refuse de participer au FMDH car selon elle, les institutions internationales comme le FMI ou la Banque mondiale, qui sont « responsables des politiques d’austérité menées à l’encontre des peuples dans plusieurs pays, vont participer à l’événement ». Les autres associations ou mouvements qui ne vont pas assister au forum sont Al Adl Wal Ihsane, l’association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM) et la Ligue marocaine de défense des droits humains (LMDDH) qui déplore « l’absence d’un climat de confiance ».

article suivant

Deux réseaux de trafic de migrants mineurs marocains démantelés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.