Affrontements à Dakhla suite à la mort d’un détenu sahraoui

Des affrontements ont éclaté en début de semaine à Dakhla suite à la mort du détenu sahraoui Hassana El Ouali.

Par

Crédit : Saharauiak / Flickr (archives)

Des heurts se sont produits à Dakhla, dans la nuit du 28 au 29 septembre, entre plusieurs manifestants et des membres des forces de l’ordre marocaines suite au décès du détenu sahraoui Hassana El Ouali à l’hôpital de Dakhla selon l’AFP (Agence France Presse).

Suite à ces affrontements ayant opposé plus de 200 personnes aux policiers, sept personnes faisant partie des forces de l’ordre ont été blessées selon la police. Pour sa part, le responsable associatif El Mami Aamar Salem affirme que 23 personnes avaient été blessées tandis que cinq autres ont été interpelées. Salem a également déclaré que Hassana El Ouali avait observé une grève de la faim.

Versions divergentes

Dans un communiqué transmis à Telquel.ma, l’administration pénitentiaire affirme qu’El Ouali avait été transporté vers l’hôpital Hassan II de Dakhla après que le détenu a souffert de «  problèmes gastriques ». L’administration dirigée par Mohamed Salah Tamek affirme que le détenu «  a bénéficié tout au long de la période de sa détention des soins nécessaires » et a effectué « 36 consultations médicales  ». Une autopsie sera effectuée sur le corps du défunt. Le texte de l’Administration pénitentiaire ne fait aucune mention de grève de la faim.

Pour rappel, l’ONG britannique Amnesty International affirmait le 19 septembre que sept détenus sahraouis (dont ne fait pas partie El Ouali) avaient entamé une grève de la faim afin de protester contre des « mauvais traitements » dont ils auraient été victimes. Dix jours plus tard, le ministère de la Justice publiait un communiqué dans lequel il annonçait que l’enquête menée au sein de la prison de Laayoune avait disculpé les autorités pénitentiaires.

article suivant

Hammouchi a reçu le chauffeur du triporteur agressé par un policier

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.