Un groupe jihadiste marocain ajouté à la liste américaine des organisations terroristes

Le département d'État américain a ajouté Harakat Sham al Islam sur sa liste des personnalités et groupes terroristes internationaux, en soulignant que la direction de ce groupe est marocaine.

Par

Abou Ahmad Al Mouhajir, de son vrai nom Brahim Benchekroun, fondateur de Harakat Sham al Islam. Crédit : DR

Selon le communiqué du département d’Etat américain, Harakat Sham al Islam a été fondé en 2013 par un Marocain, Abou Ahmad Al Mouhajir, de son vrai nom Brahim Benchekroun, détenu dans la prison américaine de Guantanamo entre 2002 et 2004. Et sur les 800 combattants environ que compte le groupe, la majorité sont Marocains.

Proche d’Al Qaïda

Intimement lié à la branche syrienne d’Al Qaïda, Jabhat al Nosra, Harakat Sham al Islam a participé en août 2013 à des offensives de grandes envergures, à l’Ouest et au Nord de la Syrie. Depuis sa naissance, Harakat Sham al Islam diffuse un discours clairement jihadiste, particulièrement virulent à l’encontre des chiites.

Lorsque les différents entre le Jabhat al Nosra et l’État islamique (Daech) étaient apparus au grand jour, Harakat Sham al Islam avait appelé à l’unité des jihadistes, en vain. Plus récemment, en août 2014, Harakat Sham al Islam a annoncé son rapprochement avec d’autres groupes de combattants étrangers, notamment tchétchènes et saoudiens, au sein d’un front appelé Jabhat Ansar al Din.

Si Harakat Sham al Islam semble toujours plus proche d’Al Qaïda que de l’État islamique, cette nouvelle coalition de combattants étrangers donne l’impression de se refuser à choisir définitivement un camp entre les deux plus importantes organisations jihadistes en Syrie.