Un site marocain sur deux ne protège pas les données personnelles

La commission pour la protection des données personnelles révèle que la moitié des sites web au Maroc ne respectent pas la procédure de protection desdites données.

Par

un ordinateur portable
Crédit : OTA Photos/ Flickr

Au Maroc, 50 % des sites web ne proposent pas de mentions relatives à la protection des données personnelles conformément à la loi. C’est ce qui ressort  d’une opération de contrôle de protection des données  menée par  la Commission nationale de protection des données personnelles (CNDP).  Cette campagne de contrôle a également permis de relever que 28 % des sites disposent de ladite mention mais « incomplète ». Seuls 22 % des sites affichent cette fonctionnalité.

La commission a également révélé que 71 % des sites  ne communiquent aucune « informations sur l’identité du responsable du site web, les finalités du traitement, les destinataires des données collectées et autres renseignements ».  Même pour  le reste des sites, c’est-à-dire 29 %,  lesdites informations ne sont que partielles.

Le  contrôle des sites a montré aussi qu’en matière de « demande de consentement  des internautes à collecter et traiter leurs données personnelles  », 80 % des sites web ne l’évoquent pas, alors que pour 19 %  cette demande est aléatoire. Seul 1 % des sites s’en préoccupent.

L’opération menée a concerné  aussi l’hébergement des sites marocains à l’étranger. Dans ce domaine,  aucun des sites web contrôlés  n’a obtenu l’autorisation du CNDP.

Rappel à l’ordre puis procédure disciplinaire

L’organisme national veut rappeler à l’ordre les responsables de traitement  des sites web en leur adressant  « une lettre accompagnée de la fiche de synthèse et du document Lignes directrices relatives à la conformité des sites web à la loi 09-08 ».

Pour  les sites web qui ne se seront pas conformés aux dispositions après le délai fixé, la Commission prévoit de prendre des mesures allant  de la mise en demeure et, en  l’absence d’une réponse positive, ouvrir une procédure disciplinaire. Cette dernière pourrait être un avertissement, un blâme,  ou un  transfert de dossier à la justice.

Environ 104 sites web étaient concernés par cette opération de contrôle de  du CNDP. Parmi les  catégories de sites on compte  les sites  d’annonces, voyage et hôtellerie, de  cabinets de recrutement et emploi,  de vente en  ligne, deals, marketing,  mais aussi des sites d’organismes publics, de banques, de transport et logistique,  de santé, de télécoms et de location de voitures.

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.