A Tanger, un homme fouetté par trois salafistes pour ébriété

Un jeune homme a été « condamné » à subir 80 coups de fouets en pleine rue de la part de trois salafistes, qui l’accusent d’avoir consommé de l’alcool, dans le quartier de Bani Makada à Tanger.

Par

Les trois salafistes ont donné 80 coups de fouet au jeune homme accusé d'ivresse Photo : DR
Les trois salafistes ont donné 80 coups de fouet au jeune homme accusé d'ivresse (illustration). Crédit : DR

Le jeune homme, qui rentrait chez lui après une soirée de mariage dans la nuit du lundi au mardi 26 août, a été violemment pris à partie par les trois hommes qui, l’accusant de « se détourner du chemin de Dieu », ont estimé nécessaire de lui infliger une sentence pareille en pleine rue.

Le jeune homme a par la suite déposé plainte auprès de la police, dont les éléments ont rapidement procédé à l’interpellation des trois suspects.

Selon Yabiladi.com, la Brigade nationale de la police judiciaire a effectué le déplacement à Tanger pour des investigations supplémentaires, les trois hommes étant soupçonnés de liens avec les réseaux de recrutements salafistes.

En effet, Bani Makada, un quartier défavorisé de Tanger, est une base de recrutement importante au Maroc pour l’État islamique. De nombreux Marocains combattant dans les rangs de l’État islamique sont originaires de ce quartier, dont Ahmed Chaâra, le célèbre jihadiste arrêté en mai à la frontière syro-turque par les services secrets marocains et français.