Un jihadiste australien photographie son fils avec une tête décapitée

Khaled Sharrouf, un jihadiste australien, a suscité l'effroi du web australien en publiant une photo controversée de son fils. 

Par

Sharrouf était recherché par la police et a dû utiliser le passeport de son frère pour pouvoir rallier la Syrie
Khaled Sharrouf a suscité l'effroi des internautes australiens. Crédit : DR

Un jihadiste australien nommé Khaled Sharrouf a suscité l’effroi des internautes australiens en postant une photo de son fils posant avec des têtes décapitées. Avec pour seule légende : « That’s my boy » (ça c’est mon fils, ndlr).  Le compte Twitter de Khaled Sharrouf, qui a été fermé depuis, incluait également une photo de lui et de ses trois fils devant un drapeau de l’État islamique.

Crédit: DR

Crédit : DR

Le jihadiste avait quitté le territoire australien en 2013 pour la Syrie dans des conditions douteuses. En effet, selon le Sydney Herald, Sharrouf était recherché par la police et a dû utiliser le passeport de son frère pour pouvoir rallier la Syrie. Une fois arrivé au Moyen-Orient, Sharrouf a réclamé la libération de 12 prisonniers islamistes détenus par son pays d’origine. Le Premier ministre australien, Tony Habbot, a condamné les images diffusées par Sharrouf en les qualifiant d’ « hideuses » et de «  barbares  ».

article suivant

Agression d'une élève à Khouribga : après une vague de soutien au professeur, le père retire sa plainte

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.