Arrestation du militant du 20-Février qui se dit victime de viol

Le tribunal de première instance de Casablanca a décidé de poursuivre, en état de détention, le militant du 20-Février et de l’AMDH, Oussama Hassan.

Par

Oussama Housni
Oussama Housni, militant du M-20 condamné à 3 ans pour fausse allégation de viol. Crédit photo : DR

Après avoir mené une enquête approfondie pour déterminer les agresseurs du militant du 20-Février, Oussama Hassan, le procureur général du tribunal de première instance de Casablanca a estimé que celui-ci avait émis des propos mensongers concernant son viol par trois hommes.

Le parquet va poursuivre le militant en état de détention. Le chef d’inculpation retenu contre Oussama est la dénonciation mensongère. D’après le procureur du roi, aucune trace de violence n’a été détectée sur le corps d’Oussama Hassan, qui a refusé l’expertise médicale du médecin légiste.

Pour rappel, le militant d’une vingtaine d’années avait posté une vidéo sur YouTube le mercredi 7 mai, dans laquelle il affirmait avoir été kidnappé et violé par trois hommes dans une maison près du quartier de Sidi Bernoussi à Casablanca.