Risque d’attentats : le Maroc élève la vigilance au maximum

Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad annonce que le Maroc fait face à une « menace terroriste réelle » de la part de l’État islamique. Le niveau de vigilance a été élevé au maximum.

Par

Mohamed Hassad, ministre de l'Intérieur
Mohamed Hassad. Crédit : Rachid Tniouni

Le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad annonce que le Maroc fait face à une « menace terroriste réelle » de la part de l’État islamique. Le niveau de vigilance a été élevé au maximum.

« Le Maroc a levé le niveau de vigilance à son niveau maximum », annonce le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, lors d’un Conseil du gouvernement tenu jeudi 10 juillet.

Le ministre a présenté un exposé détaillé, sur la base de rapports du renseignement. Les investigations font état d’une « menace terroriste réelle dirigée contre le royaume » par les membres de l’État islamique (dit Daesh).

Le gouvernement s’inquiète du « nombre de plus en plus croissant de combattants marocains embrigadés par des groupuscules terroristes en Irak et en Syrie ». Les informations des services de renseignements sont alarmantes, selon le communiqué publié à l’issu du Conseil de gouvernement :

Beaucoup de ces combattants, dont certains sont des dirigeants, ne cachent pas leur volonté d’organiser des attentats ciblant le Maroc.

Les jihadistes sont grandement aidés par l’expérience acquise au combat et dans la fabrication de bombes, et notamment des engins explosifs qui échappent aux appareils de contrôle de sécurité. De plus, « il est possible [que ces combattants] aient recours aux groupes terroristes en Afrique du Nord, ainsi qu’à des extrémistes marocains qui ont annoncé leur allégeance à l’État islamique en Irak et au Levant », ajoute le communiqué.

Contrôles renforcés

Pour contrer cette menace prise très au sérieux par les autorités marocaines, comme le montre le ton du communiqué, plusieurs « mesures préventives » ont été prises. Mohamed Hassad annonce avoir demandé aux walis et gouverneurs d’« élever au maximum le niveau de vigilance » en matière de lutte antiterroriste, en renforçant les contrôles de sécurité et en organisant des rencontres de sensibilisation à l’adresse des différents services de sécurité.

Le ministre a également appelé à régler la problématique du retour éventuel des jihadistes marocains qui se trouvent en Syrie et en Irak, mais sans mettre en péril « le bon fonctionnement des activités économiques et sociales ».

article suivant

Felipe VI : "Nos relations avec le Maroc sont stratégiques"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.