Rapprochement entre le Qatar et le Maroc autour de l'antiterrorisme

Jeudi 5 juin, le conseil de gouvernement a approuvé un texte qui lie le Maroc au Qatar en matière de sécurité.

Par

Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avec son homologue qatari Sheikh Abdullah Bin Nasser Ben Khalifa Al-Tahani
Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avec son homologue qatari Cheikh Abdullah Ben Nasser Ben Khalifa Al-Thani. Crédit photo : AFP

Réuni sous la présidence du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, le conseil de gouvernement a examiné et adopté le projet de loi 14-45 portant approbation de la convention de coopération dans le domaine sécuritaire entre le Maroc et le Qatar. Le texte avait été établi à Rabat le 11 mars 2014 entre les deux pays.

D’après un communiqué du porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, « ladite convention vise à développer les relations entre le Qatar et le Maroc en matière d’échange d’information, d’expertise sécuritaire, d’expertise sécuritaire et techniques en vue de faire échouer toutes les formes de crime ».

Concrètement, les deux pays travailleront en collaboration pour lutter contre le terrorisme et son financement ainsi que contre les crimes organisés. Ils combattront également le trafic illégal d’armes, d’êtres humains et d’organes qui peut exister au sein de leurs territoires. Affronter les problèmes liés à la drogue, à la fuite des capitaux et à la falsification des passeports fait partie du programme inclus dans la convention. Par ailleurs, chaque pays ouvrira à son homologue les portes des services policiers ainsi que des établissements affiliés au ministère de l’intérieur.

Rapprochement maroco-qatarie

Lire le projet de loi intégral en ligne

Lire le projet de loi intégral en ligne

Cette convention signée entre le Maroc et le Qatar vient ainsi appuyer d’autres échanges opérés entre le Maroc et les pays du Golfe. Au cours du mois d’Avril, le Conseil de coopération du Golfe (CCG) avait sollicité le royaume pour lui envoyer des soldats des Forces armées royales. Cette initiative avait pour but de renforcer les forces militaires des pays du Golfe dont le Qatar et contrecarrer les tentatives de menaces intérieurs.

En plein printemps arabe en 2011, le CCG avait invité le Maroc à rejoindre le conseil. Une proposition qui était finalement restée sans suite.

A droite, découvrez le projet de loi complet (en arabe) portant l’approbation de la convention de coopération entre le Maroc et le Qatar.

article suivant

La crise vue par les experts comptables