Mondial au Qatar : des preuves de la corruption

Mondial au Qatar : des preuves de la corruption

Un haut responsable du football qatari, Mohammed Ben Hammam, est accusé de corruption pour l’attribution du mondial 2022 à son pays.

Par

Mohammed Ben Hammam accusé d'avoir acheté la coupe du monde de la Fifa pour le Qatar. Photo : AFP

Des soupçons de corruption planaient déjà sur l’attribution, il y a 3 ans et demi, du mondial de football 2022 au Qatar. Le Sunday Times prétend maintenant en détenir les preuves. Dans son édition du dimanche 1er juin, l’hebdomadaire britannique a consacré onze pages à la révélation de ce scandale. Il s’appuierait sur des milliers de documents : mails, lettres et virements bancaires.

Mohammed Ben Hammam, alors membre exécutif de la Fifa pour le Qatar, aurait déboursé 5 millions de dollars. D’après le Sunday Times, l’argent n’était pas utilisé pour peser directement sur le vote du comité exécutif de la Fifa mais plutôt pour « arroser » des personnes susceptibles de faire monter une vague de sympathie pour le Qatar.

Une enquête de la Fifa déjà en cours

Le journal précise que Mohammed Ben Hammam aurait notamment tenté d’influencer des dirigeants africains en versant des pots-de-vin à hauteur de 200 000 dollars sur des comptes contrôlés par les présidents de 30 associations de football africaines, et en organisant des soirées caritatives en Afrique.

Dans un communiqué, le comité de candidature du Qatar nie toutes formes de corruption. De son côté, Jim Boyce, vice-président de la Fifa, a déclaré que « si les conclusions de Garcia (Michael Garcia, un ancien procureur new-yorkais président de la chambre d’investigation de la Fifa, en charge de l’enquête déjà ouverte il y a plusieurs mois, ndlr) sont que des malversations ont eu lieu lors du vote sur la Coupe du monde 2022, je n’aurais absolument aucun problème avec une recommandation en faveur d’un nouveau vote ». Le président de la Fifa Sepp Blatter avait déjà le 15 mai qualifié  « d’erreur » l’attribution de la compétition au Qatar.

article suivant

Affaire Adil El Miloudi : Chada TV sanctionnée par le CSCA

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.