Arrestation d’un serial violeur à Settat

La police de Settat a arrêté un violeur récidiviste dans la nuit du 2 au 3 mai. Les victimes du criminel étaient des patientes de l’hôpital Hassan II de Settat au sein duquel il s’introduisait sans éveiller de soupçons.

Un criminel a été présenté devant le procureur général de Settat, le dimanche 4 mai. Il est accusé de tentative de viol sur une femme et du viol de trois autres. L’auteur de ces sévices est un marchand ambulant qui parvenait à s’introduire au sein de l’hôpital Hassan II de Settat où il a commis ses crimes.

Un criminel qui se déguisait

L’accusé est un quadragénaire, vendeur ambulant de mouchoirs, qui exerçait son activité aux alentours de l’établissement hospitalier. Au sein de ce dernier, il parvenait, durant les soirées, à se faire passer pour un coiffeur ou un infirmier membre du staff médical de l’hôpital. C’est d’ailleurs en assumant ce rôle, que le criminel  a été pris sur le fait durant la soirée du vendredi 2 au samedi 3 mai.

Le ministre de la santé réclame l'ouverture d'une enquête

C’est durant cette soirée, que le malfaiteur a tenté de violer une patiente de l’établissement devant laquelle il s’est présenté comme un infirmier chargé, sur les ordres du médecin traitant, d’ausculter ladite patiente. Apres avoir soutiré la somme de 250 dirhams a cette dernière, le malfrat a ensuite tenté d’effectuer des attouchements sur celle-ci qui a alerté le personnel de l’établissement par des cris. Appelé par sa femme, le mari de la victime a poursuivi l’agresseur et l’a ensuite livré à la police.

Le marchand ambulant n’en est pas à son premier crime. Il avait  violé trois femmes originaires de la région de Settat. Le ministre de la santé, Houcine El Ouardi, a réclamé l’ouverture d’une enquête par la Direction générale de la santé de Settat. Celle-ci se penchera sur les moyens utilisés par le criminel en vue de s’introduire dans l’hôpital.

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.