Israël rompt ses relations avec le Conseil des droits de l'homme de l'ONU

Par

Israël a décidé de rompre tout contact avec le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. En cause, un projet de première mission d’enquête internationale indépendante sur l’impact des colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est. Une première, sachant que l’enquête est censée porter sur les atteintes aux droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels du peuple palestinien. “Il n’y aura plus de relations de travail avec [le Conseil], qu’il s’agisse des discussions, de la transmission de documents, des visites, des échanges d’information, des consultations réciproques, de la participation aux réunions. C’est terminé”, a expliqué le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. Selon les médias israéliens, le gouvernement Netanyahu envisagerait en plus un éventail de mesures de représailles contre l’Autorité palestinienne, y compris un nouveau blocage de fonds qui sont dus à cette dernière, mais aucune décision n’aurait encore été prise.

 

article suivant

Tarik Kabbage: "L'Alternance était un moment difficile pour lui"