Sahraouis grévistes

Par

Un groupe de 24 prisonniers sahraouis, arrêtés après le démantèlement de Gdeim Izik et incarcérés à la prison de Salé, ont mis fin à leur grève de la faim. C’est Mohamed Sebbar, SG du CNDH, qui a “négocié la suspension de cette grève”. Les 24 détenus sahraouis protestaient contre leurs conditions de détention et contre le retard pris dans la tenue de leur procès devant le tribunal militaire de Rabat.

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.