Bonnet d’âne pour le Maroc

Par

Le Maroc continue à faire figure de mauvais élève en matière de lutte contre la corruption. L’Indice de perception de la corruption (IPC), publié par Transparency International au titre de l’année 2011, attribue au royaume la note de 3,4 sur 10. Une note qui le classe au 80ème rang sur 183 pays. Le royaume “figure ainsi parmi les pays où sévit une corruption endémique”, précise l’organisation internationale.

article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.