Zakaria Moumni. Du ring en geôle

Zakaria Moumni. Du ring en geôle

Par

Taline Moumni, la femme du champion du monde de light-contact, condamné récemment à 20 mois de prison ferme pour escroquerie, ne lâche pas prise. “Le Palais s’acharne contre mon mari”, a-t-elle déclaré dans une lettre ouverte, en pointant du doigt l’implication du secrétaire particulier du roi, Mohamed Mounir Majidi, dans cette affaire. Zakaria Moumni a été poursuivi pour “avoir soutiré 1200 euros à deux Marocains via un intermédiaire, contre la promesse de leur trouver du travail en Europe”, des aveux qu’il aurait signés sous la torture, selon lui. Le seul tort du boxeur aurait été de s’adresser au roi pour réclamer un travail dans l’administration, comme le prévoit un décret publié en 1967. Sa femme Taline, elle, considère ce procès comme “un coup monté par Majidi pour punir Zakaria d’avoir dénoncé ouvertement sa malhonnêteté dans les médias depuis 2009”. Elle annonce qu’elle ne fera pas de pourvoi en cassation, “mais nous allons agir avec d’autres recours. Attendre une grâce…”.

article suivant

Six pépites de mauvaise gouvernance glanées dans le dernier rapport de la Cour des Comptes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.