Imiter. Le mouvement s’intensifie

Par

Les révoltés d’Imiter ne baissent pas les bras. Les villageois poursuivent leur sit-in, entamé il y a cinq mois, autour du principal château d’eau alimentant la mine d’argent de la région, qu’ils accusent de surexploiter les ressources hydrauliques locales. Aujourd’hui, ils se lancent dans une autre bataille. “Nous avons découvert que des travaux d’extraction de sable à côté du village sont en cours et sans la moindre autorisation”, explique une source locale de l’AMDH. “Nous avons alors décidé d’agir et bloquer l’accès à ce gisement”, poursuit-il. Un haut responsable de la gendarmerie a récemment fait le déplacement sur place. “Il nous a dit que notre dossier était pris en charge en haut lieu et nous a demandé de suspendre le mouvement de protestation”, raconte notre interlocuteur. Demande rejetée par les villageois, qui ont exigé “des actions concrètes et immédiates”.

article suivant

Quand le Maroc battait le Portugal (3-1) en 1986...

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.