essentiel

Hirak : Des détenus de Casablanca ont prévu d’entamer une grève de la faim illimitée jeudi

Un détenu à la prison d'Oukacha (image d'illustration) © Yassine Toumi
Hirak : Des détenus de Casablanca ont prévu d’entamer une grève de la faim illimitée jeudi
septembre 12
19:35 2017
Partager

Plusieurs détenus du Hirak à Casablanca ont l’intention d’entamer une grève de la faim, sans date de fin, le jeudi 14 septembre, nous apprennent des sources concordantes auprès des familles des détenus et de leur défense.

"Ils nous ont appelés pour nous dire que ce n’était pas la peine qu’on leur apporte de gouffas (paniers) de nourriture lors de la visite hebdomadaire de mercredi à Oukacha. Ils nous ont simplement demandé de leur apporter de l’argent pour acheter de l’eau et du sucre", témoigne, inquiet, le proche d’un détenu.

"Tous les détenus ne sont pas concernés, mais la majorité a l’intention de faire la grève de la faim. Je n’ai pas tous les noms, mais Nasser Zafzafi n’entame aucune grève. Mohamed Jelloul, en revanche, a envoyé un message audio à sa famille pour leur demander de préparer sa tombe. Ils entament cette grève avec un mot d’ordre : 'la liberté ou la mort'," précise leur avocat Khalid Omeza.

Nos témoins attestent qu’une large partie des détenus avaient déjà entamé une grève de la faim en juillet, mais y avait mis un terme après avoir reçu des "promesses". "L’autre partie n’a pas tenu ses promesses, c’est pour ça qu’ils reprennent cette semaine," explique maitre Omeza. "La première fois, ils avaient arrêté à cause des promesses avant la fête du trône. Cette fois-ci, j’ai peur qu’ils ne fassent confiance à personne," confirme le proche d’un détenu.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss