essentiel

Deux ans après la fermeture de Bouya Omar, un hôpital psychiatrique ouvre à Kelâat Sraghna

Deux ans après la fermeture de Bouya Omar, un hôpital psychiatrique ouvre à Kelâat Sraghna
août 26
10:41 2017
Partager

Deux ans après la fermeture de Bouya Omar, le ministre de la Santé El Houcine El Ouardi a inauguré vendredi l'hôpital psychiatrique de Kelâat Sraghna, à 40 kilomètres du mausolée.

D'une surface de 30.000 mètre carrés, l'hôpital des maladies mentales et psychiatriques de Kelâat Sraghna dispose d'une capacité d'accueil de 120 patients. La partie hôpital de jour contient une unité de traitement, 4 salles de consultations médicales, 4 ateliers d'ergothérapie, deux salles de lectures, 4 salles polyvalentes, ainsi qu'une pharmacie. Selon les données du ministère, son coût total est estimé à 56 millions de dirhams.

Cet hôpital entre dans le cadre de l'initative "Karama", une des composantes du plan national pour la santé psychique et mentale présenté par le ministre de la Santé au roi, le 26 juin 2013 à Oujda. Ce plan national prévoit la construction de quatre hôpitaux des maladies mentales et psychiatriques, dans les villes d'Agadir, Kénitra, Béni Mellal et Kelâat Sraghna, chacun disposant d'une capacité d'accueil de 120 patients. En plus de cela, le département d'El Ouardi prévoit l'intégration de services de traitement des maladies mentales et psychiatriques , d'au moins 30 lits, dans tous les hôpitaux du royaume. C'est chose faite dans les villes de Bouarfa, Chefchaouen, Laroui, et Tiznit. Le plan national pour la santé psychique et mentale prévoit aussi la remise à niveau de l'hôpital de Berrechid, le fameux "36".

Un complexe médico-social dans la région de Bouya Omar

Le ministère de la Santé a aussi annoncé qu'il "posera les premières pierres d'un complexe médical et social dans la région de Bouya Omar, avant la fin de l'année 2017". Le complexe "accueillera et abritera les malades mentauxn assurera leur couverture médicale et sociale", indique la même source, qui a ajouté que l'établissement "accueillera également les familles des malades et leur apportera un soutien psychologique durant la période de traitement des patients".

En juin 2015, le ministère de la Santé a procédé à l'évacuation des patients souffrant de maladies psychologiques et psychiatriques qui étaient enfermés dans des conditions inhumaines dans le mausolée Bouya Omar. Parmi les 822 patients qui  y séjournaient,  795 malades ont été évacués vers les hôpitaux alors que 27 patients ont été récupérés par leurs familles sur la base  d'une demande formulée dans ce sens. L'opération a coûté plus de 40 millions de dirhams pour l'achat des médicaments et a mobilisé plus de 70 ambulances pour l'évacuation des patients vers les hôpitaux et les services de santé dans les différentes régions et provinces, dont les patients sont originaires.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss