Maroc

Al hoceima: 28 personnes arrêtées selon deux associations locales

Crédit : Yassine Toumi/TELQUEL
Al hoceima: 28 personnes arrêtées selon deux associations locales
mai 27
18:31 2017
Partager

28 personnes arrêtées selon l’association marocaine des droits humains (AMDH) et la Fédération des droits de l’Homme du nord du Maroc.

L’association marocaine des droits humains (AMDH) et la Fédération des droits de l’Homme du nord du Maroc annoncent, noms à l’appui, l’arrestation de 28 personnes suite aux heurts du 26 mai à Al Hoceima, peut-on lire dans un communiqué daté du 27 mai. De son côté le procureur du roi près  la Cour d’Appel d’Al Hoceima parle de 20 personnes arrêtées.

Les deux associations se disent « grandement préoccupées» par le déroulé des événements qui ont suivi l’incident où le leader de la contestation au Rif Nasser Zafzafi s’est insurgé contre le prêche du vendredi 26 mai "qui critiquait le hirak" et s'est attaqué à l'imam de la mosquée. Revenant sur les faits, l’AMDH et la Fédération des droits de l’Homme indiquent que « les prêcheurs ont insisté pour mobiliser les prieurs contre le mouvement de contestation à Al Hoceima qu’ils associent à de la fitna. Ce qui n’a pas manqué de provoquer l’ire des manifestants du hirak et en particulier de Nasser Zafzafi ». Suite à cela « les forces de l’ordre ont encerclé la demeure de  Zafzafi et sont entrées en confrontation avec les manifestants (…) avant de fouiller la maison sans réussir à l’arrêter ».  Selon la même source la mère de Nasser Zafzafi a été transférée, le jour même, à l’hôpital Mohammed V d’Al Hoceima après s’être évanouie. Elle y serait toujours.

Dans le communiqué, les deux associations tancent « les imams qui utilisent des lieux de culte comme espace de propagande politique » mais aussi le ministère des Affaires islamiques qui « utilise la religion pour régler ses comptes avec les manifestants ». Et appellent « à la libération immédiate » des 28 personnes arrêtées.

Ne figurant pas sur la liste des arrêtés, Nasser Zafzafi est toujours introuvable depuis la diffusion le  26 mai d'un message vidéo relayé par sur Facebook par un portail local. Sur cette vidéo, le leader du Hirak en fuite appelle à "maintenir le caractère pacifique des marches".

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss