essentiel

Un diplomate marocain "agressé physiquement" par un responsable algérien

Crédit: DR
Un diplomate marocain "agressé physiquement" par un responsable algérien
mai 19
10:12 2017
Partager

L'incident est survenu lors d’une réunion du "Comité spécial des 24" qui s’est tenue à Saint-Vincent-et-les Grenadines du 16 au 18 mai.

On savait les relations entre le Maroc et l’Algérie glaciales. Pourtant le 18 mai, la tension entre les deux pays voisins est encore montée d’un cran. Lors d’une réunion du "Comité spécial des 24", un organisme onusien consacré à la décolonisation, l'ambassadeur adjoint du Maroc à Sainte-Lucie, Mohamed Ali Khamlichi, a fait l'objet d'une "agression physique" par le directeur général du ministère des Affaires étrangères algérien, Soufiane Mimouni, selon le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, cité par l'AFP.

Khamlichi, dont les photos en état de choc ont été largement diffusées sur le web, a "dû partir à l'hôpital", poursuit le ministre marocain qui estime qu'arriver ainsi à "transgresser tous les us et coutumes diplomatiques, de la part d'un haut diplomate, troisième personnage du MAE algérien, c'est grave. Ce genre d'extrême, jusqu'à l'agression physique, c'est unique dans les annales". Nasser Bourita a également annoncé qu’une plainte a été déposée contre le directeur général du ministère des Affaires étrangères algérien.

Selon le360.ma, des élus de Dakhla et de Laâyoune prenaient part à la réunion du Comité des 24. "Pour la première fois, huit pays se sont prononcés pour leur accorder un siège dans ce comité et les entendre en leur qualité de représentants des populations du Sahara", a déclaré une "source sûre" citée par le site d'information. Pour l'instant, l'annonce de la diplomatie marocaine n'a pas fait l'objet de réaction officielle du côté algérien.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss