Maroc

Calme et quiétude à Al Hoceima en attendant la manifestation du soir

Al Hoceima Crédit: Yassine Toumi
Calme et quiétude à Al Hoceima en attendant la manifestation du soir
mai 18
11:31 2017
Partager

Al Hoceima se prépare à une manifestation très attendue du mouvement de contestation local, prévue ce jeudi dans la soirée. Ambiance.

Ce jeudi matin, le calme règne à Al Hoceima en attendant la manifestation à laquelle ont appelé les militants du "hirak" (mouvement contestataire, NDLR) à 18h. À Souk tlat, le plus vieux marché de la ville, les habitants vaquent tranquillement à leurs occupations et les commerces sont ouverts. Contrairement aux informations relayées par certains organes de presse, la ville n'est pas quadrillée par les forces de l'ordre. On remarque néanmoins un important dispositif de policiers et de mokhaznis à côté du siège de la police à Al Hoceima, alors que des dizaines de bivouacs ont été déployés dans le quartier Badis, à la périphérie de la ville, pour abriter les renforts arrivés en ville ces derniers jours.

hoceima2

Crédit: Y. Toumi

hoceima3

Aux alentours de la place Mohammed VI, où devrait se dérouler la manifestation du soir, des véhicules antiémeutes sont également déployés. De leur côté, les militants du hirak sillonnent la ville, munis de mégaphones pour mobiliser les manifestants.

Près de la place Mohammed VI. Crédit: Y. Toumi

Près de la place Mohammed VI. Crédit: Y. Toumi

Avant le rassemblement prévu en fin de journée, les activistes d'Al Hoceima ont appelé les commerces à observer une grève générale à partir de 15h. Une dizaine de commerçants nous confirment leur intention d'y participer. "C'est notre contribution au hirak", nous affirment-ils.

Plus anecdotique, l'effet collatéral de cette mobilisation autour de la manifestation sur l'activité économique de la ville: les cafés, hôtels et commerces en tout genre étaient particulièrement fréquentés ce matin.

Pour rappel, Al Hoceima vit, depuis l'émoi suscité par la mort en octobre 2016 du poissonnier grossiste Mouhcine Fikri, au rythme de manifestations à caractère socio-économique. Interpellés par certains slogans jugés séparatistes, les partis de la majorité ont haussé le ton face aux manifestants cette semaine, mettant notamment en garde contre "l’instrumentalisation" de revendications légitimes. En réaction, les leaders de la contestation ont démenti toute velléité séparatiste, et ont appelé à de nouvelles manifestations.

Lire aussi: Les partis de la majorité dénoncent l'"instrumentalisation" des manifestations d'Al Hoceima

Lire aussi: Les contestataires d'Al Hoceima défient les partis de la majorité par un appel à manifester

Lire aussi : Les sections du PJD, de l'USFP et de Istiqlal à Al Hoceima soutiennent les manifestants

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss