essentiel

Education: Mohamed Hassad s’inquiète pour le préscolaire

Mohamed Hassad. Crédit : Rachid Tniouni
Education: Mohamed Hassad s’inquiète pour le préscolaire
mai 03
16:06 2017
Partager

L’enseignement préscolaire public n’accueille que 8% des enfants en âge d’y être scolarisés, annonce Mohamed Hassad qui s'exprimait ce mardi à Rabat lors du 2e colloque international sur l’enseignement préscolaire.  

8%. C’est le pourcentage d'enfants en âge d’intégrer l’enseignement préscolaire accueillis par le secteur public selon le ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Hassad. L’ancien ministre de l’Intérieur, qui s’exprimait à l’occasion du deuxième colloque international sur l’enseignement préscolaire, a qualifié cette statistique de "préoccupante", rapporte l’agence de presse MAP.

"Synergie" et "engagement"

Pour remédier à cette situation, Hassad propose "une synergie des efforts entre l’ensemble des intervenants, tout en s'appuyant sur le partenariat privé-public pour la mise à niveau du système éducatif". Dans ce sens, le ministre de l'Éducation nationale n’exclut pas de s’inspirer des expériences étrangères "les plus réussies" afin d’imaginer un nouveau modèle pour le préscolaire marocain prenant en compte "les spécificités locales".

Mohammed Hassad a insisté sur l'importance du préscolaire en tant que "base essentielle de toute réforme éducative". Le ministre a aussi appelé à la "généralisation d’un préscolaire de qualité qui devrait faire l’objet d’un engagement commun entre l’État et toutes les parties prenantes".

Dossiers chauds

Depuis sa nomination à la tête du ministère de l’Éducation, Mohamed Hassad s’est attaqué à deux dossiers problématiques: les manuels de philosophie et le manque de personnel. À l’issue d’une rencontre le 7 avril avec l’Association marocaine des enseignants en philosophie, le département de l’Éducation avait annoncé sa volonté de réformer les manuels d’enseignements de cette matière pour l’année scolaire 2017-2018.

Le 27 avril, lors d’une rencontre avec les syndicats de l’enseignement, le ministre s’était engagé à mettre à disposition 260.000 tables pour les salles de classe. Il a également promis de recruter 24.000 nouveaux enseignants d'ici la rentrée prochaine afin de résoudre les problèmes liés à l’encombrement des classes et au manque d’effectif dans certains établissements.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss