Politique

Abdellatif Ouahbi: "Je suis convaincu que Benkirane va mener le prochain gouvernement"

Abdellatif Ouahbi, président du groupe parlementaire du PAM. Photo : DR
Abdellatif Ouahbi: "Je suis convaincu que Benkirane va mener le prochain gouvernement"
mars 15
17:18 2017
Partager

L'élu PAM propose une loi interdisant à une même personne d’être à la fois chef du gouvernement et de présider un parti.

"Je suis convaincu que malgré tout ce qu'on dit, Benkirane va mener le prochain gouvernement". C'est ce qu'affirme Abdellatif Ouahbi, membre du bureau politique du Parti authenticité et modernité (PAM). L'avocat s'exprimait lors du forum de la MAP tenu à Rabat le 14 mars.

Une fois n'est pas coutume, Khalil Hachimi Idrissi, patron de la MAP, qui suivait la conférence au milieu du public, a pris la parole. Il a soulevé lors de son intervention la question du cumul des postes de chef du gouvernement et de chef de parti. Pour Abdellatih Ouahbi, cela doit être revu. "Il faut une loi interdisant à une même personne de présider un parti et d'être le chef du gouvernement", a-t-il répondu.

L'avocat a mentionné la fameuse sortie de Benkirane au sujet de la crise syrienne, qui a failli provoquer une crise diplomatique avec la Russie. "Benkirane avait fait sa déclaration en tant que chef du gouvernement, c'est ce qui pose problème", estime-t-il.

Lire aussi: La Russie "préoccupée" par des déclarations de Benkirane sur la Syrie

Par ailleurs, Abdellatif Ouahbi estime que la clé qui permettrait de sortir du blocage actuel est "seulement entre les mains du roi". Il explique que c'est au souverain de donner "une explication définitive" à l'article 47 du texte constitutionnel selon lequel "le roi nomme le Chef du Gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des Représentants, et au vu de leurs résultats".

Au cours de son intervention, Abdellatif Ouahbi s'est par ailleurs opposé à l'option d'élections législatives anticipées comme réponse institutionnelle à la crise actuelle. Selon lui, "on n'est pas encore dans une situation qui nécessite l'organisation d'un nouveau scrutin".

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×