Maroc

La consule du Maroc à Orly accusée de maltraitance par sa femme de ménage

La consule du Maroc à Orly accusée de maltraitance par sa femme de ménage
mars 13
14:58 2017
Partager

Dans une vidéo publiée sur YouTube, la femme de ménage de Malika Alaoui, la consule du Maroc à Orly, accuse son employeuse de l'avoir maltraitée.  

La consule générale du Maroc à Orly Malika Alaoui est au cœur d'un scandale dont elle se serait bien passée. Dans une vidéo postée le 11  mars sur YouTube par le journaliste Ali Lemrabet, la femme de ménage de la représentante consulaire réclame une intervention policière à deux hommes se trouvant sur le seuil du domicile de la consule. Malika Alaoui, visiblement contrariée, tente de s’interposer tout en essayant de refermer la porte sur les deux hommes avec lesquels elle discute. "Vous voulez parler à la Police?", demande un des hommes, tandis que son comparse essayait de savoir si la femme de ménage était séquestrée. Ce à quoi elle répond: "Oui monsieur. Si, si".

"S'il vous plait", supplie la domestique qui menace plus loin de se suicider si la police n'intervient pas. Pendant ce temps, Malika Alaoui tente de tempérer la discussion demandant aux deux hommes de partir et promettant que tout va rentrer dans l'ordre. "Écoutez messieurs, s'il vous plait on va arranger le problème. Je vous en supplie" déclare la consule. "On n'arrange rien. Elle a demandé la police, on l'appelle tout de suite madame", répond l'un des hommes au seuil de la porte.

Dans une seconde vidéo publiée le 12 mars, la domestique de la consule générale revient sur sa relation avec la représentante consulaire. "Je suis Samira El Ghinaoui. Je suis venue du Maroc en décembre 2015. Je travaillais à Casablanca avant que madame Alaoui me contacte". D'après la jeune femme, son employeuse lui aurait promis un salaire de près de 14 000 dirhams, en plus d'autres avantages si elle signait un contrat d'un an et demi renouvelable pour la même durée. "J’ai moi-même arrangé mon visa et mon déplacement en France. Elle m’a dit qu’elle s’occuperait de ma carte de séjour et que je pourrais voir mon fils quand je veux", ajoute-t-elle.

Samira affirme ensuite que tout a changé après sa venue en France. "Au bout de quatre jours, elle m’a donné le contrat que j’ai signé. Une fois le contrat signé, elle m’a interdit de sortir et de parler et m’a dit que j’étais en stage pour une durée de 2 mois. Elle m’a également annoncé que je devais débourser de mon propre argent pour me nourrir", dénonce-t-elle sans donner plus de détails. Contacté par Telquel.ma, l’ambassadeur du Maroc en France, qui supervise le corps consulaire, n’a pu être joint.

Rappelons que Malika Alaoui fait partie de la nouvelle vague de consuls nommés en octobre 2015 par le ministère des Affaires étrangères. Une série de nominations qui intervenait  moins de trois mois après la colère royale contre le personnel consulaire. "Certains consuls […] se préoccupent de leurs affaires personnelles ou de politique" au lieu  "de remplir leur mission comme il se doit" avait dénoncé Mohammed VI  dans son discours lors de la fête du trône, le 30 juillet 2015.

Le roi avait d'ailleurs, lors d'un  séjour en France en février 2016, effectué une visite au consulat général du Maroc à Orly pour y rencontrer des représentants de la communauté marocaine.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×