essentiel

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma quitte ses fonctions le 14 mars

Nkosazana Dlamini-Zuma , présidente de la Commission de l'UA. Crédit : AFP
Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma quitte ses fonctions le 14 mars
mars 09
15:44 2017
Partager

La Sud-Africaine passera officiellement le témoin à Moussa Faki Mahamat, le désormais ex-ministre tchadien des Affaires étrangères, élu en janvier.

Fin de parcours pour Nkosazana Dlamini-Zuma. La présidente sortante de la Commission de l'Union africaine (UA) quittera ses fonctions le 14 mars prochain lors d'une cérémonie qui se tiendra au siège de l'organisation à Addis-Abeba. À l'occasion de cette cérémonie, la Sud-Africaine passera le témoin au Tchadien Moussa Faki Mahamat dont le mandat s'étendra sur quatre ans.

L'ancien chef de la diplomatie tchadienne a été désigné le 30 janvier à la tête de l'organe exécutif de l'organisation panafricaine par la Conférence de l'UA à l'issue de six tours de vote.Il a notamment devancé la cheffe de la diplomatie kenyane Amina Mohamed. Pendant la course à la présidence de la commission de l'UA , Mahamat a assuré que ses priorités à la tête de la Commission seraient "le développement et la sécurité", "la gouvernance économique du continent", les affaires liées au "changement climatique", et la "gestion du flux migratoire".

Tensions avec le Maroc

La présence de Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'UA avait affecté la demande d'adhésion marocaine à l'organisation panafricaine. Lors d'un entretien le 31 octobre, le roi Mohammed VI avait demandé au chef d'État tchadien Idriss Déby qui présidait le 27e sommet de l’Union africaine (UA) "d’intervenir auprès de Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine, pour la distribution à l’ensemble des États membres de l’organisation de la demande d’adhésion du Maroc, qui lui a été remise le 22 septembre dernier".

Un mois plus tard, la diplomatie marocaine a accusé, à travers un communiqué, la présidente sortante de la Commission de l'UA d’improviser  "une nouvelle exigence procédurale, inédite et sans fondement (…) par laquelle elle rejetterait arbitrairement les lettres de soutien (au Maroc) des États membres de l’UA".

Le président de la Commission de l'UA est considéré comme le fonctionnaire "numéro un" de l'organisation panafricaine. Travaillant sous l'autorité de la présidence de l'UA, il gère notamment les aspects financiers, définit la position commune de l’Union lors des négociations internationales et fait office d’ambassadeur de l’UA auprès des institutions internationales. On note que c'est en tant que présidente de la Commission de l'UA, que Nkosazana Dlamini-Zuma avait nommée le Mozambicain Joaquim Chisano en tant qu'envoyé spécial de l'UA pour le Sahara.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×