Economie

De nouveaux permis d'exploration pétrolière à Kenitra et Taounat

Crédit : DR
De nouveaux permis d'exploration pétrolière à Kenitra et Taounat
février 16
15:04 2017
Partager

Les compagnies Gulfsands Petroleum et Chariot Oil ont récemment obtenu de nouveaux permis d'exploration pétrolière sur des concessions dont le potentiel est estimé à plusieurs centaines de millions de barils.

Chariot Oil & Gas (CO&G), compagnie pétrogazière basée à Londres, mais qui déploie son activité au Brésil, en Namibie, et au Maroc, annonce dans un communiqué publié le 16 février avoir obtenu un permis d'exploration sur une zone offshore de 1.400 km² au large de Kénitra (Gharb). À travers sa filiale marocaine Chariot Oil & Gas Investments, la compagnie pétrolière détient 75 % de la licence, ainsi que le statut d'opérateur. L'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) possède les 25 % restants.

Kénitra est la troisième licence de CO&G au Maroc où la compagnie détient déjà 10 % sur le permis d'exploration "Rabat Deep" où le forage d'un puits est prévu à l'horizon 2018 et 75 % sur le permis "Mohammedia". D'après les relevés sismiques effectués par de CO&G, la capacité du site offshore de Kénitra est estimée à quelque 464 millions de barils.

La veille de l'annonce de Chariot Oil & Gas, la compagnie Gulfsand Petroleum, également basée à Londres, mais avec une activité essentiellement concentrée sur la région MENA et en Colombie, annonçait la signature d'une extension de sa licence d'exploration, sur le permis Moulay Bouchta, un site onshore de 2.850 km² dans la province de Taounat. Le bail initial courait sur deux ans à partir de juin 2016. Le nouveau contrat prendra effet dès le mois de juin prochain, et pour les trois prochaines années. "Le nouveau cahier des charges de Gulfsands comprend l’acquisition de données sismiques 2D en ligne sur 200 km, la reprise du traitement et l’interprétation des données sismiques 2D recueillies précédemment afin de déterminer le véritable potentiel du périmètre", relève l'agence de presse Ecofin. L'ONHYM est également partie prenante du projet, dont elle détient 25 % des parts. Gulfsands Petroleum, à travers sa filiale au Maroc, possède les 75 % restants, mais annonce être à la recherche de partenaires. Le potentiel de la licence Moulay Bouchta est estimé à 149 millions de barils.

Lire aussi: Troisième découverte de gaz pour Gulfsands Petroleum au Maroc

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss