Maroc

Gazoduc Maroc-Nigeria: les études techniques ont démarré

Pipeline Gaz. Crédit : DR
Gazoduc Maroc-Nigeria: les études techniques ont démarré
janvier 26
16:13 2017
Partager

Ces études font suite à une session de travail consacrée à la faisabilité et au financement du projet, qui s’est tenue le 13 décembre à Casablanca.

La coopération maroco-nigériane se poursuit. Contactée par Telquel.ma, une source proche de dossier affirme que le projet de gazoduc Maroc-Nigeria a connu une avancée puisque des "études techniques sont déjà en cours". Un accord concernant un gazoduc reliant les deux pays a été signé en décembre dernier, lors de la visite du roi Mohammed VI à Lagos. L’objectif de ce projet est "d'accélérer les projets d’électrification dans toute la région de l’Afrique de l’Ouest" et de créer "un marché régional compétitif" de l’électricité, indique un communiqué du fonds souverain marocain Ithmar publié le 4 décembre dernier.

Le projet avait fait l’objet d’une réunion de travail portant sur la "faisabilité et le financement du projet". Des responsables marocains et nigérians étaient présents à cette session présidée par le roi Mohammed VI, le 13 décembre à Casablanca.

Première livraison d’engrais

La visite royale au Nigéria a également été marquée par la signature d’un accord entre l’OCP et l’Association des producteurs et des fournisseurs des engrais du Nigéria garantissant la fourniture par le Maroc de 2 millions de tonnes de fertilisants sur les trois prochaines années. Un accord dont les termes seront effectifs sous peu, puisque le Nigéria recevra sa première livraison d’engrais en provenance du royaume le 27 janvier, selon le ministre de l’Agriculture nigérian Audu Ogbe.

Le responsable nigérian, dont les propos ont été relayés par le site d’information vanguardngr.com, a également affirmé que le Nigéria compte produire entre 700 000 et 800 000 tonnes de fertilisants par année. Une production qui n'est pas destinée qu'au partenaire nigérian, mais également "aux pays voisins" selon le ministre Ogbe.

Le Nigéria n’est pas le seul pays africain à avoir récemment signé un accord avec le Maroc concernant la production d’engrais. Au mois de novembre, le royaume et l’Éthiopie ont lancé un projet de réalisation d'une plateforme pour la production d'engrais. Un projet doté d'un budgetde 37 milliards de dirhams.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss