essentiel

CAN 2017: le Maroc surpris, le champion accroché

Crédit: AFP
CAN 2017: le Maroc surpris, le champion accroché
janvier 16
20:59 2017
Partager

Battu par la RDC, le Maroc a raté son entrée en matière dans cette CAN 2017. La prochaine rencontre des Lions de l’Atlas vendredi, contre le Togo, pourrait déjà être décisive pour leur avenir dans la compétition.

Dominateurs mais trop peu précis, les Lions de l’Atlas ont manqué leurs retrouvailles avec la Coupe d’Afrique. En s’inclinant d’entrée face aux Léopards de République démocratique du Congo (0-1), troisièmes de la CAN 2015. L’unique but de la rencontre a été inscrit par l’attaquant Junior Kabananga, 10 minutes seulement après la mi-temps.

Pari tenu donc pour Florent Ibengue, sélectionneur de la RDC qui annonçait un groupe C "très difficile où chaque équipe peut battre son adversaire" la veille, en conférence d’avant-match.

Lire aussi : CAN 2017: prudence dans le groupe C, avant l'entrée en lice du Maroc

Les Lions de l’Atlas peuvent nourrir des regrets, au vu de leur domination sur l’ensemble de la rencontre. Ils auraient pu ouvrir le score dès les toutes premières minutes de la rencontre, lorsque le tir de Boussoufa s’est écrasé sur la transversale de Matampi.

En seconde période c’est un portier congolais héroïque qui s’est interposé sur un tir lointain d’En-Nesyri (70e) et sur une tête à bout portant d’El Arabi (87e). Les Lions de l’Atlas, en supériorité numérique durant les dernières minutes de la rencontre après l’expulsion du défenseur Joyce Lomalisa (83e), n’ont su profiter de cet avantage pour inverser le cours de la rencontre face à une équipe de RDC qui a bien géré son avantage jusqu’à la fin du temps réglementaire.

Eliminé systématiquement dès le premier tour de toutes les éditions de la CAN auxquelles il a pris part depuis 2006, le Maroc décimé en attaque par une hécatombe de blessures, devra s'appliquer vendredi contre le Togo. Il faudra se montrer particulièrement vigilant face aux coéquipiers d'Emmanuel Adebayor, qui ont accroché la Côte d'Ivoire, championne d'Afrique en titre, un peu plus tôt dans l'autre match de cette poule C (0-0). Un nouveau faux pas pourrait signifier la fin des ambitions de la sélection marocaine, lanterne rouge au classement anecdotique du groupe C à l'issue de cette première journée.

Le Ghana et l'Egypte entrent en scène

La première journée de cette phase de poule de la CAN 2017 s'achève ce mardi avec les matches du groupe D, annoncé comme l'un des "groupes de la mort" de cette Coupe d'Afrique, où l'on verra notamment à l'oeuvre le Ghana des frères Ayew, vice-champion en 2015. Les Black Stars effectueront leur rentrée dans la compétition face à l'Ouganda de retour sur la scène de la reine des compétitions africaines pour la première fois depuis 1978. A l'époque, c'est d'ailleurs  le Ghana, alors pays hôte, qui disposait d'une vaillante équipe d'Ouganda en finale du tournoi. Voilà qui promet de savoureuses retrouvailles entre les deux sélections.

Une rencontre particulière pour une sélection ghanéenne en quête de rédemption depuis sa finale perdue face à la Côte d'Ivoire d'Hervé Renard il y a deux ans,et surtout à la recherche de sa première victoire en match officiel depuis le mois de juin.

Incontestablement, la grande attraction de ce groupe D sera le retour de l'Egypte, détentrice du record absolu de victoires en Coupe d'Afrique (7 titres), mais qui n'a plus réussi à se qualifier pour une Coupe d'Afrique depuis son dernier sacre en 2010. Pas épargnés par le tirage, les Pharaons retrouvent la compétition avec un choc d'entrée contre le Mali, finaliste en 1972, et qui s'est adjugé la troisième place en 2012 et en 2013.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss