Médias

Insolite: Non, Driss Lachgar n'a pas failli mourir dans un accident d'avion

Crédit : Christopher Griner/ Flickr
Insolite: Non, Driss Lachgar n'a pas failli mourir dans un accident d'avion
décembre 05
18:29 2016
Partager

Un vol d'Air France Paris-Rabat a subi quelques perturbations. Des médias marocains ont crié à la catastrophe.

Dimanche 4 décembre, le vol d’Air France assurant la liaison Paris-Rabat a connu quelques perturbations. En provenance de Paris, l'avion A320, qui comptait parmi ses passagers le premier secrétaire de l’USFP Driss Lachgar, a redécollé quelques instants seulement après avoir touché la piste d’atterrissage. Après trente minutes de vol au-dessus de l'aéroport de Salé, l’appareil a finalement atterri à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Très vite, les médias nationaux ont crié à la catastrophe. Chouf TV titre : « Driss Lachgar échappe à la mort voici comment l'avion qui le transportait a failli s'écraser ». Idem pour Alayoum24 : « Driss Lachgar échappe a un terrible accident à bord d'un avion Air France (...) Un moment de grande frayeur ».

Contacté par Telquel.ma, Driss Lachgar est surpris par l'ampleur qu'a prise cet incident : « Il ne s'est rien passé de grave. On était dans un avion qui devait descendre à Rabat. Pour des raisons météorologiques, l'avion est allé se poser ailleurs. Point ». Le premier secrétaire de l'USFP affirme qu'il n'y a eu aucun moment de panique à bord de l'avion. Dix minutes après ce décollage impromptu, les passagers ont été informés qu'il s'agissait d'un problème lié aux conditions météorologiques : « On nous a rapidement expliqué ce qu'il se passait. Personne n'a rien dit et on a sagement attendu d'arriver à Casablanca ».

Les passagers sont finalement arrivés vers 22 heures à l'aéroport de Mohammed V. Ceux résidant à Rabat et Salé ont été raccompagnés dans des cars mis à disposition pour l'occasion. « C'était, à la limite, le moment le plus désagréable car on a dû attendre que la compagnie s’organise pour nous rapatrier à Salé. Mais la plupart des gens, comme moi, avaient une solution de repli et ont pu rentrer très rapidement chez eux », conclut Driss Lachgar.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss