essentiel

Des enseignants stagiaires entament une grève de la faim en marge de la COP22

Des enseignants stagiaires entament une grève de la faim en marge de la COP22
novembre 09
17:52 2016
Partager

Des enseignants stagiaires chômeurs, réunis à Marrakech, entament ce 9 novembre une grève de la faim de quatre jours. Ils menacent d'organiser une marche jusqu'au village de la COP22.

Des enseignants stagiaires au chômage, rassemblés à la place Jamaâ El Fna de Marrakech depuis quatre jours, ont annoncé entamer une grève de la faim d’une durée de quatre jours à partir du mercredi 9 novembre, à 17 heures. Munis de banderoles et de pancartes, ils prévoient d'organiser une marche jusqu'à Bab Ighli, le village de la COP22. Une source dans ce mouvement précise qu’ils sont « 400 enseignants et cadres pédagogiques chômeurs à avoir fait le déplacement à Marrakech. »

Cette manifestation des enseignants stagiaires s'inscrit dans le cadre d’un mouvement entamé depuis plusieurs mois, dans le but d'intégrer la fonction publique.

Lire aussi : Une manifestation d’enseignants diplômés réprimée à Casablanca

Une cinquantaine d'enseignants stagiaires se sont installés place Jamaâ El Fna, à proximité de La Poste où ils ont dressé des tentes qui leur servent de dortoir. « Des policiers ont dit aux touristes qui s'interrogent que nous sommes des réfugiés algériens, tandis que les guides touristiques leur racontent que nous manifestons pour la lutte contre le réchauffement climatique » ont déclaré des enseignants chômeurs.

Pour se nourrir, les manifestants organisent des collectes d'argent, mais reçoivent également du ravitaillement de la part de la population locale.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss