Maroc

Pourquoi Mohammed VI a appelé Idriss Déby ?

Crédit: DR
Pourquoi Mohammed VI a appelé Idriss Déby ?
novembre 01
16:58 2016
Partager

L’appel royal a pour but d’accélérer le processus d’adhésion du Maroc à l’Union africaine tout en envoyant un signal fort aux pays membres de l’UA.  

Dans un communiqué relayé le 31 octobre, l’agence de presse officielle MAP annonce un entretien téléphonique entre le roi Mohammed VI et le président tchadien Idriss Déby. Un échange durant lequel le souverain a demandé au président tchadien « d’intervenir auprès de Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine, pour la distribution à l’ensemble des États membres de l’organisation de la demande d’adhésion du Maroc, qui lui a été remise le 22 septembre ». Pourquoi donc le roi a-t-il appelé le chef d’État tchadien ? Réponse en quatre questions.

Quel rôle Idriss Déby joue-t-il au sein de l’Union africaine ?

Le 17 et 18 juillet, la capitale rwandaise Kigali accueillait le 27ème sommet de l’Union africaine. Une réunion au sommet présidée par le chef d’Etat tchadien, Idriss Déby qui, comme l’indique un communiqué de l’Union africaine publié le 25 juillet, « avait reçu un courrier du Roi du Maroc, Sa Majesté Mohammed VI, concernant l’intention du Maroc de se joindre à l’Union africaine ». Une demande confirmée à la présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini Zuma. C’est donc en tant que témoin de la demande d’adhésion marocaine à l’UA qu’Idriss Déby a été sollicité par le roi.

Quelle influence a la commission de l’Union africaine sur la demande d’adhésion du Maroc ?

Dans son article 29, l’Acte constitutif de l’UA dispose que « tout État africain peut, à tout moment après l’entrée en vigueur du présent acte, notifier au président de la commission son intention d’adhérer au présent acte et d’être admis comme membre de l’Union ». Chose qui a été faite le 22 septembre à l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU lorsque le conseiller royal, Taïeb Fassi Fihri a rencontré la présidente de la commission de l’Union africaine. Dans le même temps, la démarche officielle a été entreprise à Adis Abbeba.

Comme disposé dans le deuxième alinéa du même article, le président de la Commission de l’Union africaine doit, ensuite, communiquer la demande d’adhésion « à tous les États membres ». C’est justement cette étape qui n’a pas encore été réalisée, ce qui a poussé le roi à appeler le président tchadien. C’est aux États membres de l’UA de décider de l’éventuelle adhésion du Maroc au sein de l’Union. L’admission « est décidée à la majorité simple des États membres » dont les décisions sont transmises « au président de la commission, qui communique la décision d’admission à l’Etat intéressé, après réception du nombre de voix requis ».

Combien de temps prend une adhésion au sein de l’Union africaine ?

Le dernier pays à avoir adhéré à l’Union africaine est le Soudan du Sud. Le pays, dont l’indépendance a été officialisée le 9 juillet 2011, a vu son adhésion à l’UA en tant que 54ème pays membre entérinée 18 jours plus tard, soit le 27 juillet 2011. A titre de comparaison, la demande d’adhésion marocaine a été déposée il y’a maintenant plus d'un mois.

Pourquoi le Maroc communique-t-il maintenant ?

Contacté par Telquel.ma, un responsable diplomatique marocain affirme que l'objectif premier de cette communication était «  de faire pression sur Mme Nkosazana Dlamini-Zuma » afin que la procédure ne prenne plus de retard. La communication royale visait également à « prendre à témoin les pays membres de l’Union africaine et de montrer que le Maroc compte intégrer l’organisation, contrairement à ce qu’affirment d’autres pays » affirme notre source. D’autant que le 28e sommet de l’Union africaine, où l’adhésion marocaine pourrait être officialisée, devrait se tenir au mois de janvier 2017.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×