Maroc

Taznakht: Un écrivain condamné à 2 mois de prison avec sursis pour un roman

Aziz Benhadouch. (c) DR
Taznakht: Un écrivain condamné à 2 mois de prison avec sursis pour un roman
août 07
15:42 2016
Partager

Un enseignant dans une petite ville du sud, auteur d'un livre intitulé « L’île des mâles » a été condamné à deux mois de prison avec sursis pour "diffamation".

Aziz Benhadouch, un enseignant de philosophie et écrivain à Taznakht, une petite ville dans la région de Drâa Tafilalet, a écopé le 2 août d'une peine de 2 mois de prison avec sursis pour "diffamation" prononcée par le tribunal de première instance de Ouarzazate, nous assure le principal intéressé, confirmant des informations de presse.

Aziz Benhadouch devra aussi payer une amende de 1000 dirhams ainsi que 20 000 dirhams de dommages et intérêts au profit des plaignants, deux membres d'une même famille.

Jusqu’ici, rien d’extraordinaire, mais, selon l’écrivain, cette condamnation a été prononcée sur la base de son roman « L’île des mâles » qui « suscite l’ire de certaines famille de notables de la région qui se sont identifiées dans les personnages de mon roman de fiction », nous déclare-t-il.

Ecrit en 2004 et publié dix ans plus tard, « L’île des mâles » est un roman qui à travers l’histoire d’un professeur évoque des questions « épineuses » comme l’éducation religieuse ou sexuelle dans le contexte marocain ou encore celle des « enfants fantômes ». Un phénomène qui a permis aux ouvriers Marocains du sud ayant migré en France dans les années 1950 de se procurer des certificats de naissances d’enfants qui n’ont jamais existé. « Dès sa parution, plusieurs personnes se sont senties visées notamment par le phénomènes des enfants fantômes » nous confie Benhadouch. En 2015, une première plainte pour « diffamation » a été  déposée. Le procureur avait jugé la plainte non recevable selon l’écrivain.

Le 23 mars 2015, deux membres d'une même famille déposent à nouveau une plainte. « Ils estiment toujours qu’ils sont visés par mon roman alors qu’à l’époque où je l’ai écrit je ne les connaissais pas du tout, l’histoire est fictionnelle, l’espace où se déroule les faits est non identifié et tous les personnages sont inspirés de la littérature » argue Aziz Benhadouch.

« L’île des mâles » est décrit par son auteur comme un roman qui s'interroge sur le patriarcat, la transmission du savoir et la mythologie. Ces thèmes sont évoqués sous le prisme de la société actuelle, explique-t-il. L'écrivain et enseignant, qui a depuis été muté à Agadir, compte faire appel. Son roman est toujours en vente dans de très rares points de vente, car Aziz Benhadouch n'a pas d'éditeur.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss