Culture

Guide de survie culturelle pendant le ramadan

Le groupe Babylon System au Festival de Merzouga 2016
Guide de survie culturelle pendant le ramadan
juin 12
10:55 2016
Partager

Ramadan est le mois de la spiritualité, de moments ftouresques, de convivialité et de quiétude bien méritée. Mais ce n’est pas pour autant que le repos des jeûneurs doit rimer avec disette culturelle. TelQuel a répertorié pour vous les bons plans du mois sacré.

 

Binge Watching

Dégradé ou Gaza survoltée

Une famille mafieuse gazaouie vole le lion du zoo local et devient la cible du Hamas. Prises au piège par le conflit, treize femmes se retrouvent coincées dans un petit salon de coiffure. “Dégradé”, le premier long métrage des jumeaux palestiniens Tarzan et Arab Nasser, est un huis clos féminin qui raconte le quotidien d’un peuple enfermé par la guerre. Sélectionné en 2015 à la Semaine de la critique du festival de Cannes, le film arrive dans les salles marocaines pour notre plus grand plaisir.

Du 8 au 28 juin dans les salles marocaines. 

 

Soleil aveuglant

Blind Sun, le premier long-métrage dramatico-fantastique de la réalisatrice Joyce  Nashawati sorti en avril 2016, est un film qui joue avec les sens. Chaleur, lumière, moiteur… L’histoire prend naissance dans une station balnéaire grecque écrasée par un soleil omniprésent, frappée d’une vague de chaleur, où l’eau vient à manquer. Ashraf, un immigré et gardien d’une villa se fait arrêter lors d’un contrôle de police. La réalisatrice réussit à imager les tensions de son thriller paranoïaque grâce à une esthétique aveuglante de lumière et des actions qui suintent le suspens.

14, 15, 16, 17 et 28 juin respectivement dans les Instituts Français de Tanger (21h), Marrakech (21h30), Casablanca (16h30), Meknès (16h30) et Casablanca (16h30).

 

The last winter

Après avoir rompu le jeûne, au lieu de regarder seul devant son écran sa série préférée, pourquoi ne pas le faire avec d’autres passionnés des aventures à Westeros et au nord du mur ? C’est ce que vous propose la communauté culturelle Otaku Gaming World : célébrer la fin de la saison 6 de la série phénomène Game of Thrones. Sont au programme, la projection du dernier épisode, le rassemblement de fans déguisés en leur personnage préféré, des animations de vente, et plus encore. Le lieu des retrouvailles reste pour l’instant confidentiel. Rendez-vous sur la page Facebook pour plus d’infos.

Dimanche 26 juin à 23 h, à Casablanca.

 

Les nuits ciné du Musée Mohammed VI

Cet été, pour les cinéphiles rbatis, le ramadan ne sera pas synonyme de sécheresse. Le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat organise chaque vendredi et samedi soir des projections gratuites de films marocains cultes. Le cycle commencera par Casanegra, de Nour-Eddine Lakhmari, et s’achèvera par le dernier film de Mohamed Mouftakir, L’Orchestre des aveugles. Vous pourrez aussi y retrouver Whatever Lola Wants, de Nabil Ayouch, L’écharpe rouge, de Mohamed Lyounsi ou encore La nuit entr’ouverte, de Tala Hadid.

Les vendredis et samedis, du 10 juin au 2 juillet, à 21 h 30, musée Mohammed VI, Rabat.

Ftour devant l’Euro 2016

Pourquoi ne pas allier les plaisirs en regardant un petit France-Angleterre tout en grignotant des chebbakias et en dégustant une harira ? Jusqu’au 19 juin, le nightclub casaoui de la Maison B se reconvertit en banquet pour le mois du jeûne. Un grand buffet “saveurs du monde”, wok ou tajine au choix, sera organisé tous les soirs sur la terrasse. Avec, en prime, les matchs de la Coupe d’Europe des nations diffusés en direct sur écran géant.

Jusqu’au 19 juin, Maison B, Casablanca. 330 DH.

 

Jeûne pop

Expo survitaminée

Avec Pop’n’roll, l’artiste Mouad Aboulhana livre sur des toiles, des affiches, des tapis et autres supports son univers frais et coloré. Il puise ses inspirations autant dans les icônes du cinéma, de la musique et du sport que dans ses voyages, des objets traditionnels du Maroc et des rues de la médina de Tanger, où il est né. Il dessine et revisite la fusion de la culture pop et de celle de la tradition. Une exposition survitaminée aux nuances arc-en-ciel assumées !

"Ali the Greatest", Mouad Aboulhana

Ali the Greatest, Mouad Aboulhana

Jusqu’au 3 juillet, Bee on 6 th, Rabat.

Les mercredis pop

“Marie en toilettes”, “Japan air fly” et “Hammarant”… ce sont les thèmes des trois pop-up stores qui prendront place chaque mercredi du mois de ramadan à la Maison B. Au programme : art de la table, bijoux et esthétique de la renaissance le 15 juin, créations japonisantes et univers kawaii le 22 juin. Puis, pour finir, le 29 juin, artisanat marocain original et décalé. Ces soirées seront aussi l’occasion de rassembler les créateurs des petites et grandes maisons du Maroc dans une ambiance détendue.

Les 15, 22 et 29 juin, à partir de 20 h 30. Maison B, Casablanca.

 

Sens en éveil

Ftw’art, et vous ?

Les artistes de rue des compagnies Colokolo, Accroches-toi et Baklawa vous invitent à la 4e édition de Ftw’art. Durant tout le mois de juin, à partir de 22 h, jongleurs, acrobates, danseurs et musiciens investiront le centre culturel Les Étoiles de Sidi Moumen, la place du Théâtre Abderrahim Bouabid à Mohammedia, et la place des Nations Unies à Casablanca. La soirée de clôture du festival se tiendra aux anciens abattoirs où la troupe Colokolo a élu résidence depuis 2014.

FTWart

18 juin à Sidi Moumen, 22 juin à Mohammedia, 23, 24 et 25 juin à Casablanca.

 

L’Uzine à pièces théâtrales

L’espace de création propose plusieurs rendez-vous. Assistez à la pièce de théâtre Copié-collé, du théâtre de l’Opprimé de Casablanca qui revendique un théâtre citoyen et solidaire. Et à celle de la compagnie Dabateatr, Hadda, la vie d’une femme qui a traversé les siècles : prostituée, maîtresse d’un militant marxiste-léniniste marocain pendant les années de plomb, puis femme d’un imam ancien moujahid… Dabateatr présentera en juillet la pièce Fikoum Fikoum en darija, qui explore le thème du miroir et de(s) réflexion(s) de cinq personnages, fragmentés et en voie de reconstitution.

17 et 24 juin et 1er juillet, à l’Uzine, Aïn Sebaâ, Casablanca. www.luzine.ma

 

La thérapie du rire de Taliss et sa bande

Taliss a déjà fait ses preuves avec la série L’couple, qu’il met en scène, et son passage au Marrakech du rire. Dans ce nouveau spectacle, l’humoriste du moment, métamorphosé en docteur Abdeli Lamhar, va s’occuper de vous soigner pendant le ramadan. Au Mégarama de Casablanca puis au Théâtre National Mohammed V, le spectacle Humouraji réunit une dizaine d’artistes, de célébrités et de sportifs qui joueront aux médecins de la rigolade pour amplifier “l’humouragie” du public…

Les 14 et 15 juin à Casablanca.
Le 22 juin à Rabat.

 

Ftours en musique

Les Nuits du ramadan

Cette année, l’Institut français du Maroc et l’Institut Cervantès s’allient pour vous faire vivre un mois d’enchantement musical avec Les Nuits du ramadan. Au total, dix-huit soirées auront lieu dans onze villes du royaume du 15 au 26 juin. Il y aura le duo mi-rock mi-gnaoua Taziri, le magicien de l’oud, Smadj, la troupe Boussou Ganga ou encore les mélodies arabo-andalouses d’Ibn Báya. Allez voir ce qu’il se passe près de chez vous ici et ici.

Du 15 au 26 juin. 

Music system

Le groupe de fusion Babylon System, créé par Mansour El Idrissi, aux influences reggae, ska, gnaoua, raï et musiques latino, vous fera groover avec son nouvel album : Salam. Il est composé de 12 morceaux, savants brassages de différents ingrédients culturels. Mention spéciale pour le titre Ana Maghribi (Je suis marocain) qui puise dans son rythme de la musique soukouss congolaise et loue la diversité des origines du peuple marocain. L’album sorti ce mois de juin sera joué pour la première fois au café du cinéma Renaissance. Un rendez-vous exclusif à ne manquer sous aucun prétexte.

Samedi 11 juin, 22 h, café du cinéma Renaissance, Rabat. 40 DH.

Un soir de musique classique

L’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM) organise trois concerts gratuits en plein air à Agadir, Casablanca et Rabat du 18 au 21 juin à l’occasion de la Fête de la Musique. Les musiciens exploreront des répertoires aussi riches que ceux de Beethoven, Rimisky-Karakov, Dvořák ou Saint-Saëns. Et, pour la première fois, ils seront accompagnés d’un choeur mixte composé de chanteurs professionnels et amateurs. Retrouvez toutes les informations sur la page Facebook.

Le 18 à Agadir, le 20 à Casablanca et le 21 juin à Rabat.

Douce Dibondo et Lina Rhrissi

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss