Politique

Marrakech interdit (aussi) l’utilisation de sabots

© yassine toumi
Marrakech interdit (aussi) l’utilisation de sabots
février 23
10:41 2016
Partager

Le Conseil de la ville de Marrakech a décidé de ne plus procéder à l’immobilisation de voitures à l’aide de sabots.

Une décision qui risque de plaire aux automobilistes. Le conseil de la ville de Marrakech a confirmé, lors de sa session du 19 février, avoir envoyé une lettre a la société Avilmar, la société de gestion déléguée en charge  de la gestion des parkings dans la ville ocre, dans laquelle celle-ci est sommée d’arrêter la pose de sabots sur les voitures ayant enfreint les règles de stationnement.

Lire aussi : La pose de sabot pour cause de stationnement jugée illégale à Rabat

«Après avoir constaté que le total des dommages que la société doit payer aux citoyens ayant porté plainte contre elles s’élèvent à trois millions de dirhams, le président conseil de la ville a envoyé une correspondance au directeur général de cette société (Avilmar, ndlr) stipulant que l’utilisation du sabot est illégale et lui demandant l’arrêt de son utilisation» nous confie une source proche du dossier. À noter que les dommages et intérêts dus par la société seront indexés sur les bénéfices de celle-ci selon la même source.

Qu’adviendra-t-il  donc de cette société? «Le cahier de charge de la société l’oblige à investir dans les services de parkings fermés. Durant 10 ans, cette société n’a rien fait dans ce sens», nous explique notre source qui ajoute que  «le Conseil de la ville a voté en faveur de la perquisition d’un terrain près de Jamaa El Fna pour y construire un parking».

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss